Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Collectif Liberté Justice Palestine > Samedi 4 septembre : journée internationale de solidarité avec les prisonniers Palestiniens
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
Samedi 4 septembre : journée internationale de solidarité avec les prisonniers Palestiniens
Rassemblements et manifestations en France et dans le monde. A St-Etienne, grève de la faim Place Jean Jaurès, les 3, 4, et 5 septembre. Manifestation samedi 4 - 15h Place Carnot.
mardi 31 août 2004, par Roger Dubien


4 000 des 8 000 prisonniers palestiniens font la grève de la faim pour le respect de leur dignité humaine, pour obtenir l’amélioration de leurs conditions d’incarcération qui sont devenues épouvantables - ils sont "traités pire que les animaux" vient de dire en Palestine Arun Gandhi, le petit-fils de Mahatma Gandhi et lui-même apôtre de la non-violence, qui vient de participer aux côtés d’Ahmad Qoreï, 1er ministre palestinien, à une manifestation contre le mur et a fait une journée de jeune en solidarité avec les prisonniers - pour le respect par Israël du droit international et des conventions de Genève.
Parmi eux, il y a 362 enfants et 82 femmes.

D’ores et déjà, les prisonniers palestiniens ont attiré l’attention du monde sur ce qui se passe dans les prisons israéliennes.
Qui savait qu’il y a environ 8 000 prisonniers politiques palestiniens dans les prisons israéliennes ? Dont plus de 400 enfants de moins de 17 ans ? Et deux bébés, nés en prison, dont on connaît maintenant les noms : Waël, un an, et Nour, cinq mois, qui vivent dans une cage depuis leur naissance.
Qui savait que des centaines de ces prisonniers sont en prison depuis avant Oslo ? Que 6 prisonniers sont enfermés depuis plus de 25 ans ? 11 depuis plus de 20 ans ? 297 depuis plus de 10 ans ? Qu’à la date du mois de juillet 2004, 1 135 prisonniers étaient des "prisonniers administratifs", sans jugement, les périodes de prison étant renouvelées de 6 mois en 6 mois ? Qui savait que l’un deux a passé ainsi 11 ans de sa vie derrière des barreaux ?
Tous ceux pour qui les droits de l’homme ont un sens se doivent de prendre des initiatives pour les aider.

Arun Gandhi, apôtre de la non-violence, est venu en Palestine demander la destruction du mur et soutenir les prisonniers palestiniens - 33.1 ko
Arun Gandhi, apôtre de la non-violence, est venu en Palestine demander la destruction du mur et soutenir les prisonniers palestiniens

La question des prisonniers est très importante pour le peuple Palestinien. Elle touche l’immense majorité des familles en les privant d’un père, d’un fils, d’une mère, d’un frère, en les condamnant a vivre en sursis, au rythme des visites quand ils y ont droit. 40% des prisonniers sont privés de droit de visite.
En Palestine, un vaste mouvement de solidarité s’est organisé. Des tentes, appelées "tentes de la solidarité" sont apparues dans les villes palestiniennes.

Les prisonniers qui ont commencé la grève le Dimanche 15 août en sont ce mardi à leur 17ème jour.
Leur mouvement entre dans une phase critique. Maintenant, chaque jour de jeûne supplémentaire augmente les risques de lésions irréversibles pour les grévistes.
Le sel a été retiré aux prisonniers parce qu’il permet de mieux résister à la déshydratation. Des transferts de prisonniers d’une prison à l’autre ont eu lieu, pour casser le mouvement et empêcher les familles et les avocats d’avoir des nouvelles. Ce qui permet de communiquer avec le monde extérieur est confisqué : journaux, radios, téléphones portables...
Dans la prison d’Ashkelon, les prisonniers ont suspendu leur mouvement deux jours suite à des négociations et à des engagements de la direction de la prison sur plusieurs revendications, dont l’arrêt des fouilles à corps intégrales lors des extractions des prisonniers de leur cellule, et la possibilité pour les détenus de prendre leurs enfants dans les bras lors des visites. Mais ils ont repris la grève ce lundi, parce que hélas les engagements israéliens restaient sans suite.

Ali Tawfiq Muhammad Khaled, est en prison depuis novembre 2002. Il avait alors 15 ans. - 21.4 ko
Ali Tawfiq Muhammad Khaled, est en prison depuis novembre 2002. Il avait alors 15 ans.
 

Hier lundi 30 août, à Naplouse, une femme de 55 ans, Aisha Al -Zibn ans est morte. Mère du prisonnier Ammar Al-Zibn condamné à la prison à vie, elle avait commencé la grève de la faim le 15 août, pour être avec son fils. Elle a eu une crise cardiaque. Aisha a déjà perdu durant l’Intifada son autre fils Bashaar, tué par les forces israéliennes.
Jusqu’à quand la litanie quotidienne de la souffrance, des crimes et de l’impunité, en terre de Palestine ?
Il faut avoir en tête et prendre au sérieux la déclaration du ministre de la sécurité intérieure de Sharon, Tzachi Hanegbi : « Nous ne céderons pas, de mon point de vue, ils pourront continuer leur mouvement jusqu’à ce que mort s’ensuive ».
Israël méprise les décisions de la Cour Internationale de Justice et les résolutions de l’ONU, viole les lois internationales et les Conventions de Genève.



-  Voir les conditions de détention et les demandes des prisonniers

-  Voir la carte des prisons isréliennes

A St-Etienne, décision a été prise d’organiser 3 jours de jeune au centre ville, place Jean Jaurès, vendredi 3, samedi 4 et dimanche 5 septembre.
Une tente sera installée dès vendredi matin. Début à 10h. Pendant les 3 jours, chacun est invité à participer comme il le pourra : signature de pétitions et de cartes postales, lettres aux prisonniers, parrainage d’enfants prisonniers, collecte d’argent qui sera envoyé immédiatement en Palestine pour les enfants prisonniers, participation au jeune 1, 2 ou 3 jours.
Cette action durera jusqu’au dimanche soir à 19h.

Participent à cette initiatives plusieurs mouvements et associations : Réseau Actions Jeunes, Al Qalam, Forum des Réseaux Citoyens, Artistes contre la guerre, Réseau Egalité des droits et lutte contre les racismes, Espasem, L’APEIS (l’Association Pour l’Emploi l’Information des chômeurs et précaires),les Alternatifs, Femmes en noir, l’AFPS(Association France Palestine Solidarité), Les Amis de Naplouse, l’Association Solidarité Forez Palestine...

Le 20 août, une délégation d’une dizaine de personnes représentant autant d’associations et mouvements a été reçue en Préfecture de la Loire par Mme Receveur, du Cabinet du Préfet de la Loire. La délégation a exposé au Préfet ce que nous savons de la situation des prisonniers palestiniens et demandé une prise de position et une intervention d’urgence de la France, de l’Europe, de la communauté internationale, pour le respect des droits humains et l’application des conventions internationales concernant les prisonniers politiques, notamment la 4ème Convention de Genève. Pour la libération immédiate des enfants prisonniers.

Samedi après midi, une manifestation aura lieu dans le centre-ville. Rendez-vous à 15h, place Carnot.

A Montbrison, une action aura lieu le samedi 4 avec un stand dans le centre-ville.

En Rhône-Alpes, des rassemblements sont organisés à Lyon, à Privas...

A Paris, un Collectif de soutien aux prisonniers palestiniens s’est constitué et réunit une cinquantaine d’associations, et anime des initiatives de solidarité, notamment à la Fontaine des Innocents, à St-Michel. Un rassemblement a eu lieu ce 30 août. Une manifestation aura lieu samedi 4 septembre.
Contacts : 06 07 80 99 59 - 06 27 13 46 28
e-mail : prisonniers palestiniens.
Les premiers signataires de notre collectif sont : Abnah Philistine - Alternative Citoyenne IDF - Andishehva Peykar - ACC BP - ACG - AFPS - A.P.F. - Askapena - Askatasuna - ATMF - Badil France - CAPJPO - Caravane de la paix - CCIPPP - CNT - Collectif France-Palestine de Nanterre - Collectif Solidarité Palestine 11ème/20ème - Comité de lutte contre la barbarie et l’arbitraire - Coordination des groupes des femmes "Egalité" - Coordination Palestine Ile de France - CIVIMED - Droits devant ! ! - Droit-Solidarité - Euro-Palestine - Femmes en Noir Paris - FTCR - JCR - LCR - LCBC - LIFPL - Les Alternatifs - Mission internationale du 1er mai 2004 - Montreuil Palestine - Mouvement Européen pour la Paix - Nanterre Palestine - Palestine en marche - PCF Bobigny - PCF Paris - PCOF - Réseau pour une création résistante - Société des amis d’Alrowwad - Société des amis de l’archéologie palestinienne - Solidal - Solidaires Paris - Solidaires du peuple basque Paris - Solidari’P - Solidarité Palestine 18 - Solidarité Palestine 19ème - SUD Santé Sociaux - SUD Rail - SUD PTT - TVEAC - Union Juive Française pour la Paix - Unir - Les Verts.

Des rassemblements, manifestations et initiatives ont lieu dans de nombreuses villes. On peut en consulter la liste sur le site de l’association France-Palestine Solidarité du Nord-Pas de Calais, qui tient un calendrier :

l’agenda des manifestations


Des cartes postales adressées au Président de la République pour lui demander de mettre en garde ses interlocuteurs israéliens sur la gravité des crimes commis - la torture étant passible de la prison à vie dans notre pays et la France a inscrit dans sa loi une compétence internationale dans ce domaine - ont été éditées. Ces cartes sont donc dispensées d’affranchissement (privilège du courrier adressé au Président de la République).
Pour en commander : envoyer un mail en indiquant le nombre de cartes souhaitées et son adresse postale, et d’adresser un chèque correspondant à l’ordre de CAPJPO (noter "cartes postales" au dos du chèque) au 16 bis rue d’Odessa. 75014 Paris. Le coût de chaque carte postale est de 20 centimes d’euro. Les commandes postales se font à partir de 20 cartes = 5,20 euros (frais d’envoi inclus). 50 cartes = 12 euros - 100 cartes = 23 euros - 200 cartes = 45 euros - 500 cartes = 110 euros - 1000 cartes = 215 euros.




Dans la même rubrique :
Projection du film “Jaffa, la mécanique de l’orange” et débat avec son réalisateur israélien Eyal Sivan
Un réseau international juif anti-sioniste est créé
"GAZA-STROPHE, le jour d’après..." : film et discussion avec la participation de Samir Abdallah
Etat juif ou société de tous ses citoyens ? Etat juif et démocratique ou Etat raciste ?
Arrêtons le génocide (*) des Palestiniens à Gaza !
Michèle Sibony : une société formolisée
La France lance à l’ONU une nouvelle tentative en vue de saper les droits des Palestiniens
L’appel de Strasbourg
C’est le sionisme qui mène à la guerre
Perquisitions




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil