Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Justice écologique > Pourquoi l’Appel de Paris
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
NOTRE SIÈCLE SERA ÉCOLOGIQUE OU NOUS NE SERONS PLUS - L’APPEL DE PARIS
Pourquoi l’Appel de Paris
dimanche 26 septembre 2004, par Christine Ballivet


Le 7 mai dernier se tenait à l’UNESCO un colloque international "Cancer, Environnement et Société ". Il était organisé par l’ARTAC, l’Association française pour la Recherche Thérapeutique Anti-Cancéreuse.

C’est l’un des plus éminents cancérologues français, le Professeur Dominique Belpomme, qui créa ette association il y a 20 ans. Son but était l’amélioration coûte que coûte du traitement des cancers par la mise au point de nouveaux médicaments anti-cancéreux. En étroit partenariat avec l’industrie pharmaceutique, l’ARTAC a contribué à mettre à la disposition des malades la plupart des médicaments anti-cancéreux aujourd’hui utilisés, ainsi que plusieurs autres médicaments visant à améliorer leur confort.

20 ans plus tard, le même Professeur Dominique Belpomme, internationalement reconnu pour ses travaux, rejoint le combat des Ecologistes.
Il organise alors ce colloque sur le thème Cancer Environnement et Société non pas en partenariat avec l’industrie pharmaceutique mais en partenariat avec l’UNESCO et plusieurs ONG, et tout particulièrement avec Edward Goldsmith, directeur de la revue L’Ecologiste (1).

Le point le plus fort de ce colloque, comme fruit de l’union sacrée entre scientifiques et ONG, est la proclamation de l’Appel de Paris, déclaration internationale, faite dans le même esprit que la Déclaration des Droits de l’Homme. Elle fonde une nouvelle conscience et un nouveau droit, le droit de l’humanité à l’environnement. Polluer n’est pas un simple dégat matériel collatéral de la croissance du PIB et qu’il faudrait s’efforcer de réglementer et de ramener à des proportions raisonnables. Polluer est un crime contre l’humanité.

Que s’est-il passé pendant ces 20 ans, entre la fondation de l’ARTAC et le Colloque de l’UNESCO ? (2)
En lien avec toutes les équipes internationales avec qui il a travaillé, Dominique Belpomme a fait un bilan mondial de toutes ces années de combat scientifique, et, dit-il, c’est là que le constat est amer :
-  Sans nier tous les progrès de prise en charge médicale et humaine des malades, le cancer est là sans régresser d’un pouce, au contraire, il apparaît comme un fléau qui augmente ses ravages.
-  Il augmente ses ravages non seulement chez les adultes, mais aussi chez les enfants à qui la mère transmet malgré elle, in utero et par l’allaitement, les facteurs cancérigénes qu’elle a accumulés dans son organisme même si elle-même n’est pas malade.
-  Il augmente ses ravages non seulement au Nord mais aussi dans les pays du Sud où nous exportons notre mode de vie et nos industries polluantes.
-  Et par ricochet l’évolution du cancer surprenante pour un scientifique, fait voir que d’autres maladies, augmentent aussi comme des fléaux : maladies cardio-vasculaires, diabète, obésité, asthme de l’enfant, malformations congénitales, stérilité du jeune adulte, stress, épuisement, agressivité. On voit le reflet de cette situation dans les annonces à grand bruit du gouvernement actuel : Alarme, maladies prioritaires ! elles coûtent de plus en plus cher ! lancement du plan anti-cancer !
Oui, mais qu’est ce qui est prioritaire ?

Dominique Belpomme fait le constat que non seulement ce sont des maladies qu’on ne sait pas encore guérir, mais - et c’est là l’évènement dans le monde scientifique - ce sont des maladies que même les médecins et les scientifiques les plus acharnés et les plus compétents ne sauront vraisemblablement jamais guérir ! !
D’un côté la médecine contemporaine postule que toutes les maladies pourront demain être guéries grace aux progrès des biosciences et des biotechnologies, en particulier de la génétique. D’un autre côté un Belpomme doit, en tant que scientifique, dire que cela s’avère inexact. L’évolution du cancer et celle semblable des maladies citées plus haut, révèle que la nature de l’être humain est différente de celle d’une mécanique d’assemblage de gènes que l’on peut réparer en changeant les pièces déficientes, ou de celle d’une compagnie de molécules que l’on peut maintenir en bon ordre à l’aide de molécules extérieures. L’être humain jusque dans ses gènes, est un être de relations. Et ces maladies là sont induites par la pollution de tout ce avec quoi l’être humain entre en relation : la terre, l’eau, l’air, la lumière, la chaleur, les plantes, les animaux, mais aussi la culture sociale, politique, économique. Ce sont des maladies de civilisation. La civilisation actuelle met en danger l’espèce humaine.

 "Notre siècle sera écologiste ou alors nous ne serons plus".  
 "La pollution est un crime contre l’humanité".  

C’est son constat final.

Lire l’Appel de Paris

Le texte de la Déclaration est long. On ne fait pas une déclaration aussi grave sans la fonder. On peut la trouver sur le site d’ARTAC. Plus on avance dans la lecture, plus l’intérêt personnel augmente.

Pour inciter à le lire, quelques lignes directrices. Il y a trois parties : un préambule, des considérations scientifiques, et la déclaration elle-même qui tire des deux 1ères parties les conclusions et les mesures à prendre.
-  Le préambule rappelle toutes les déclarations et conventions internationales fondant le droit de l’homme à l’environnement sain depuis 1948 jusqu’à 1992.
-  Les considérations scientifiques prouvent que le dévelopement de nombreuses maladies est du à la dégradation de l’environnement et que la médecine contemporaine ne parvient pas à les enrayer.
-  La déclaration résume ces considérations en 5 articles qui disent : L’espèce humaine est en danger. Elle fait alors un APPEL aux décideurs politiques nationaux, aux instances européennes, aux organismes internationaux à prendre 7 mesures qui encadrent l’éradication non pas des maladies mais des produits toxiques sur la planète. La mesure 5 en particulier fait relever l’infraction à ces mesures d’une juridiction internationale.

Signer l’Appel de Paris

La vocation de cet Appel est de devenir incontournable pour les décideurs.
Les citoyens avec leurs réseaux, leurs associations doivent s’en faire les porte-paroles et obtenir que leurs élus à tous les niveaux le signent.

Les Ecologistes, de nombreuses écoles spirituelles, de nombreuses écoles de médecine complémentaires ou alternatives, les populations indigénes de par le monde, n’ont pas attendu Belpomme pour dire que la santé de l’homme dépend de la santé de son environnement. C’étaient vraiment des pionniers.

Cependant le fait qu’une personnalité éminente de la médecine officielle fasse le constat que la médecine de l’homme ne relève plus seulement de la médecine mais de choix de société est un signe que les temps sont murs pour faire ce choix.

Une nouvelle : l’Amicale laïque du Crêt de Roc à St-Etienne vient de décider, après discussion en CA, de signer l’appel de Paris.


 Pour connaître et approfondir les enjeux du colloque de l’UNESCO  

L’Ecologiste n° 13

Il faut lire le dossier du numéro 13, août-septembre 2004, de la revue L’Ecologiste, un des partenaires principal de l’organisation du colloque.
L’Ecologiste a été fondé par Teddy Goldsmith, un des pionniers de l’écologie comme vision du monde (3). Le n°13, outre le texte intégral de l’Appel de Paris, contient les analyses de nombreuses personnalités scientifiques françaises qui ont participé au colloque.

 "L’Ecologiste"  nous communique :

L’Ecologiste n° 13
Trimestriel, 84 pages couleurs, en kiosque jusqu’à fin octobre ou sur commande, 6 euros.

Dossier du numéro 13
Pollution et santé. L’Appel de Paris

Le dossier du dernier numéro de la revue L’Ecologiste (disponible en kiosque) porte sur les relations entre pollution et santé. Présenté par l’un des plus grands cancérologues français, le professeur Dominique Belpomme, ce dossier propose des réponses aux questions que chacun se pose sur le sujet, sous la plume de grandes signatures du monde de la médecine, de la santé, de l’écologie, des associations.

Ainsi, les produits chimiques sont-ils testés avant d’être mis sur le marché ? Non : 99 % en volume des produits chimiques disponibles sur le marché n’ont pas passé les tests nécessaires pour vérifier leur toxicité vis-à-vis de la santé ou de l’environnement. Quatre-vingt-dix-neuf pour cent ! Sur 100 000 substances chimiques mises sur le marché, 140 seulement font actuellement l’objet d’évaluations exhaustives - tout en continuant à être commercialisées.

Les maladies, et la première d’entre elles le cancer, sont-elles en recul ? Non. Le cancer connaît au contraire une progression très forte : +63 % de cas détectés entre 1978 et 2000 ! S’agit-il, comme on l’a longtemps dit, d’une conséquence liée au vieillissement de la population ? L’explication est loin d’être suffisante. En données corrigées des variations dues à l’âge, l’augmentation de l’incidence des cancers entre 1978 et 2000 est en effet de +35 %.

Que font donc les pouvoirs publics ? La Commission européenne prépare actuellement le plus grand projet de réglementation des produits chimiques jamais envisagé dans le monde, projet dénommé REACH, qui devrait être discuté à l’automne au Parlement européen. Comment réagissent les industriels ? Par un fort lobbying, comme le montre le dossier de L’Ecologiste.

Que fait la société civile ? Là aussi, une grande nouveauté est à relever.Si les écologistes ont longtemps été seuls ou presque dans le combat contre la pollution, ils sont actuellement rejoints par des personnalités de tous horizons et particulièrement du monde de la médecine. Ainsi, les deux Prix Nobel de médecine français ont signé l’Appel de Paris contre la pollution, qui ouvre le dossier de ’Ecologiste. Lancé à l’Unesco en mai dernier lors d’un colloque organisé par le professeur Belpomme, cet appel prend une ampleur de plus en plus grande et de nombreuses personnalités le signent. Basé sur les analyses des personnalités présentes au colloque de l’Unesco, le dossier de L’Ecologiste propose une synthèse indispensable sur le sujet.

A lire également dans ce numéro Hors dossier : on lira un article sur la disparition des étoiles : 75 % de la population française ne peut plus voir la Voie lactée à l’oeil nu ; sur le choc des agricultures en Andalousie ; la liberté d’expression en procès ; le Bonheur national brut ainsi que des éditoriaux sur les OGM, le libre-échange au Mexique, les nanotechnologies et les rubriques habituelles.

*********
Rédaction : 25, rue de Fécamp - 75012 Paris. Tel 01 46 28 70 32 - Fax 01 43 47 03 38 - onnements, commande de numéros et de livres : 18-24 quai de la Marne - 75164 Paris Cedex 19
Courriel : contact@ecologiste.org - Site Internet : www.ecologiste.org
Directeur de publication : Teddy Goldsmith.
Rédacteur en chef : Thierry Jaccaud

Notes

(1)Edward Goldsmith, Directeur de publication de L’Ecologiste, Prix Nobel Alternatif, est l’auteur du livre Le Tao de l’écologie (publié une première fois sous le titre Le Défi du XXIème siècle). Ce livre est un manifeste de l’écologie qui déploie une vision écologique du monde à la lumière des sociétés traditionnelles et des travaux de nombreux penseurs.

(2)Voir dans Nature et Progrès, mars-avril 2004, l’article du profeseur Belpomme Notre siècle sera écologique ou nous ne serons plus, p.14 - Voir aussi L’Ecologiste, mai-juin 2004, l’éditorial du profeseur Belpomme Pourquoi j’ai rejoint le combat des écologistes, p7.

(3) Voir dans L’Ecologiste n°12 avril-mai juin 2004, l’article de Teddy Goldsmith Qu’est ce que l’écologie.




INTERDITS PARTOUT, RESPONSABILITÉ NULLE PART
15 décembre 2006, par Lukas Stella
inventin

Écran de fumée sur polution

"La pollution chimique constitue une menace grave pour l’enfant et pour la survie de l’Homme. Notre santé, celle de nos enfants et celle des générations futures étant en péril, c’est l’espèce humaine qui est elle-même en danger."

Extrait de L’Appel de Paris.

L’insécurité n’est pas là où l’on voudrait bien nous le faire croire. Elle n’a plus de frontière, elle est partout, diffuse et sans apparence, invisible. Si elles ne se voient pas, les polutions chimiques, radioactives et électromagnétiques, n’en tuent pas moins tous les jours un peu plus. Dans leur course aveugle, quelques fanatiques des bénéfices à n’importe quel prix, hytériques du boursicottage et des milliards à usurper au plus vite, éjectent leurs déchets toxiques allègrement, contaminant tout ce qui reste de vie sur terre. Les cancers sont toujours les fruits de combinaisons de causes multiples dû à l’environnement. Les cancers du sein, de la prostate, des testicules ou du cerveau, mélanomes et lymphomes ont augmenté rapidement ces dernières années. La liste des diverses causes est longue, et toutes sortes d’agents soupsonnés d’être cancérigènes n’ont pas encore été étudiés... Combien de mort avec le cancer ? Bientôt un sur deux comme au États Unis ?

Alors qu’il est aujourd’hui reconnu que l’espèce humaine est gravement contaminée et effectivement menacée par les pollutions, chimiques ou autres, les politiciens et les jounalistes, totalement irresponssables mais surtout complices, dénoncent les fumeurs de cigarettes, cachant par cet écran de fumée la dangereuse destruction de la vie sur notre planette. Interdits partout, responsabilité nulle part ! Les pollueurs, ces nuisibles meurtriers, sévissent en toute liberté avec l’aide des États. Que vont faire ces apprentis mafiosi qui gèrent les gouvernances successives de l’abominable dictature des financiers. Ils ont depuis longtemps prouvé leur irresponsabilité suicidaire. Attendre quoi, la disparition des poissons pour bientôt ? Et après c’est au tour de qui ?... Combien de cataclysmes, de catastrophes, de suicides, de guerres...

Il est aujourd’hui prudent de ne plus choisir de se faire complice d’une société inhumaine, pour qui la vie n’a de valeur que dans le profit que l’on peut tirer de sa destruction chronique, qu’elle soit physique, biologique ou psychologique. Nous n’avons plus le choix, il en va de notre survie.

Répondre à ce message

> Pourquoi l’Appel de Paris
5 octobre 2006, par andrea hanke

bonjour active depuis des dizaines d’années dans le respect de l’environnement et dans des associations lesquelles défendent les valeurs et la santé de l’humanité, bien qu’à l’écart des politiques (quelle qu’en soit la couleur), je m’étonne d’avoir pris connaissance de cet appel hier j’aimerais le signer et j’aimerais être informée des actions et campagnes d’information des médias à ce sujet grenoble investit dans les nanotechnologies avec des (fausses ? !) promesses de trouver remède à toute maladie et pas un seul participant au débat public organisé est au courant de cet appel ? cordialement andrea hanke

Répondre à ce message

> Pourquoi l’Appel de Paris
27 octobre 2004, par Lucky THIPHAINE
POURQUOI L’APPEL DE PARIS

Merci pour vos passionnantes mais alarmantes informations pour qui ne les connaîtrait pas. Je fais circuler sur quelques listings. Pour ma part je signe cet Appel de Paris de mes dix doigts, n’ayant que deux mains. Lucky THIPHAINE journaliste militante active de "Pour une Alternative Citoyenne" Ile-de-France, du MRAP, du féminisme, de l’écologie et de diverses assos de solidarité avec les peuples martyrs.

Répondre à ce message

Dans la même rubrique :
Rencontre avec Sophie Chapelle jeudi 10 novembre à l’Amicale Laïque
Villages solidaires
Appel à mobilisation contre le gaz de schiste
Saint-Julien Molin Molette veut l’arrêt de la carrière en 2020
Convergence citoyenne pour une transition énergétique les 26-27-28 août 2011à Lezan (Cévennes)
Tous à Notre-Dame des Landes le 17 novembre !
Pari réussi : blocage du sommet Total-et-cie du pétrole Offshore de Pau par les militants climat
De retour de Notre Dame des Landes et sur le vif...
Des repères sur les transports, la pollution, la santé...
Gaz de schiste : où en est-on en décembre 2011 ?




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil