Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Egalité des droits / Antiracisme > Une école pour tou(te)s > Laïcité : un débat est nécessaire
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
Laïcité : un débat est nécessaire
lundi 18 octobre 2004, par Raymond Vasselon


Je milite depuis longtemps dans une association laïque de quartier. Je crois qu’il existe (et ce n’est pas nouveau) des conceptions sectaires et totalitaires de la laïcité, qui se réfèrent à un noyau de valeurs réactionnaires.
Par exemple, dans la foulée du débat sur le voile à l’école, on voit ressortir l’idée que l’école ne doit enseigner que des faits validés par la SCIENCE ! Merci pour la philosophie, la poésie, l’architecture et la musique...
Or la laïcité n’est pas une doctrine philosophique. C’est un ensemble de dispositions de type juridique (fondé bien sûr sur un point de vue) permettant de distinguer l’exercice des responsabilités politiques publiques de la question des pratiques religieuses, ceci afin de rechercher une coexistence harmonieuse entre la chose publique et les convictions plus intimes au demeurant pas seulement religieuses.

L’"esprit" de la laïcité, c’est donc le respect par le pouvoir public et la collectivité de la conviction intime de chacune et chacun, et notamment bien sûr le respect des  réponses religieuses et philosophiques personnelles multiples, variées (et évolutives) à la question du SENS (question à laquelle les sciences ne répondent pas, tous les scientifiques sérieux le disent). La laïcité c’est la liberté de culte garantie.
La laîcité n’est pas non plus un projet politique global (au passage, ses fondateurs n’étaient apparemment pas particulièrement féministes).
On assiste donc en ce moment à une reformulation politique contextuelle de la laïcité qui risque d’ailleurs, à mon avis, de lui jouer un mauvais tour et de lui faire perdre sa dimension multiculturelle et universaliste. Il ne faut pas oublier qu’elle a déjà servi d’alibi civilisateur au colonialisme, souvent d’ailleurs en alliance avec les missionnaires (c’était aussi une affaire de contexte politique).

C’est aussi à mon avis un peu excessif et en tout cas problématique de voir un trouble et un repli identitaires dans tous les comportements différents de la "norme". Et je trouve que la liste des critères et des normes définissant les comportements compatibles avec l’"ESPACE PUBLIC REPUBLICAIN" devient un peu beaucoup longue et lourde, comme si l’idée de vivre ensemble  "oui, mais pas avec n’importe qui"  explosait. En somme une sorte de repli identitaire (c’est un peu l’arroseur arrosé)

Quant à la signification donnée au voile par les jeunes filles et les femmes qui le portent (car c’est quand même ça qui compte et pas les fantasmes personnels), on ne peut pas, on ne doit pas répondre à leur place, d’autant qu’il y a des significations très différentes suivant les personnalités, la culture, le niveau de formation, l’âge. Il suffit, pour s’en rendre compte, d’en parler avec amitié et respect.

Raymond Vasselon




> Laïcité : un débat est nécessaire
24 novembre 2004, par BOUFRIOUA

merci pour votre objectivité et votre sens républicain SIGNE : DOuNIA , KHOULOUD ET MANELE

Répondre à ce message

> Laïcité : un débat est nécessaire
22 octobre 2004

Les exclusions de l’école publique ont commencé...

C’est parti. Les conseils de discipline ont commencé à fonctionner pour expulser des enfants, des jeunes filles de l’école publique, en application de la loi du 15 mars 2004 interdisant le port de signes religieux ostentatoires à l’école publique.
A Mulhouse, Dounia, 12 ans, et Khouloud, 12 ans (et 17 de moyenne générale l’an passé), ont été exclues le 19 octobre du collège Jean Macé. Manele, 17 ans et Tuba, 16 ans, ont été exclues des lycées L. Armand et Lavoisier.
Toutes les 4 avaient pourtant accepté de ne porter qu’un bandana. Mais non, c’est trop.
Rappellons qu’en Alsace, l’enseignement religieux est inscrit dans les programmes scolaires du primaire et du secondaire, pour les 3 religions concordataires, et qu’il est considéré comme obligatoire pour les élèves...

Des enfants et des jeunes filles ont aussi été exclues à Flers (Orne), Villeurbanne (69), Macon (Saöne et Loire)...

A St-Etienne, 4 jeunes filles (2 collégiennes et 2 lycéennes) attendent leur tour début novembre.

Répondre à ce message

Dans la même rubrique :
L’avis du Conseil d’Etat du 27 novembre 1989
"Un racisme à peine voilé"
" Martine et Mohamed sont dans un bateau... "
Ihsene a été exclue du collège Marc Seguin. Asma et Imene attendent leur exclusion du lycée Mimard.
Oui : une école pour toutes et tous !
La position d’un responsable d’association laïque de Saint-Etienne
Hypocrite laïcité
« Une école pour toutes et pour tous »
Le racisme dévoilé
Gérard Di Cicco : "Laïcité : émanciper, plutôt"




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil