Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Changer la mondialisation ? > L’appel de Via Campesina...
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
SOLIDARITÉ AVEC LES VICTIMES DU RAZ DE MARÉE EN ASIE
L’appel de Via Campesina...
samedi 8 janvier 2005


Les moyens d’être solidaires avec les habitants de l’Asie du Sud-Est frappés par le tremblement de terre et le raz de marée sont très nombreux., et beaucoup d’initiatives sont prises au plan local.
Voir notamment sur les sites web du CCFD, du Secours Catholique, du Secours Populaire, de l’UNICEF, etc...

La Confédération Paysanne relaie l’appel de Via Campesina, qui a lancé "une initiative internationale pour collecter des fonds afin de venir en aide aux communautés de paysans et de pêcheurs frappées par le raz de marée, pour leur permettre de mettre en place leurs propres actions de secours et de reconstruction en s’appuyant sur les organisations locales"

Via Campesina propose de faire un don sécurisé en ligne par carte bancaire. Mais on peut aussi verser par virement et par chèque.

Les photos que nous publions ci-dessous sont de Jean-Luc Mège, que nous remercions. Jean-Luc Mège est présent au Sri Lanka avec le Secours Catholique. Le site web de Jean-Luc Mège

Sri Lanka - J.L. Mège - 43.1 ko
Sri Lanka - J.L. Mège

L’appel de Via Campesina

"Via Campesina lance une initiative internationale pour recueillir des fonds afin de venir en aide aux communautés frappées par la catastrophe du raz-de-marée en Asie.

Via Campesina (réseau international de mouvements paysans, de familles paysannes, d’ouvriers agricoles, de peuples indigènes, et d’organisation de paysans sans terre ainsi que d’autres mouvements ruraux), lance un appel à la solidarité avec les millions de personnes affectées par le désastre du tsunami en Asie du Sud-Est.

Via Campesina lance une campagne internationale de collecte de fonds en solidarité avec les communautés locales de pêcheurs et de paysans pour leur permettre de mettre en place leurs propres actions de secours et de reconstruction en s’appuyant sur les organisations locales.

Nous faisons appel à vos dons pour permettre dans un premier temps de répondre à l’urgence en fournissant une aide alimentaire, de l’eau potable, des abris et des médicaments aux familles de paysans et de pêcheurs frappées par le raz-de-marée et, dans un deuxième temps, leur offrir les moyens de reconstruire leur communautés et leurs moyens de subsistance.

Pour Via Campesina, les secours qui doivent être mis en place doivent impliquer activement les communautés paysannes et les communautés de pêcheurs. Les organisations locales doivent jouer un rôle de premier plan dans la mobilisation et la définition des actions à entreprendre. Via Campesina veut donner à ces communautés et à leurs organisations le support politique dont elles ont besoin pour obtenir les fonds nécessaires à cet effort de reconstruction. Les sommes que nous recueillerons dans le cadre de cette campagne seront destinées essentiellement à renforcer les communautés locales afin de leur permettre de jouer ce rôle clé.

Le succès des actions de secours entreprises par la société civile lors de catastrophes précédentes en Amérique latine, en Asie et en Afrique, contraste avec l’inefficacité des secours mis en place par les gouvernements. Ces actions concrètes ont souvent renforcé les organisations locales de la société civile en permettant à groupes jusque là marginaliser de prendre le contrôle de leur propre vie.
Travaillons tous ensemble pour aider ceux frappés aujourd’hui, et faisons le d’une manière qui renforce les communautés paysannes et des communautés de pêcheurs.

Aux morts sans nombre, viennent s’ajouter les millions de personnes déplacées, et les centaines de milliers de personnes qui ont perdu leur maison, leur matériel de pêche, leurs outils agricoles.
Les pêcheurs n’ont plus de barques ni de filets ; les paysans ont perdu leurs bêtes et leurs terres sont contaminées, leurs récoltes ont été détruites. Vos dons leur permettront de se relever peu à peu.

Exemples d’action qui sont déjà en cours :

En Indonésie, la fédération nationale indonésienne des organisations paysannes (FNIOP), membre de Via campesina, avec d’autres organisations non-gouvernementales de la société civile, a mis sur pied une équipe de secours qui travaille actuellement dans la région de Aceh où l’on dénombre plus de 25 000 morts et des dizaines de milliers de blessés et de sans-abri, ainsi que dans le nord de Sumatra (cinq mille morts) ou d’une distribution de vivres ont commencé. L’équipe mise en place par la FNIOP participe au secours et à la recherche de personnes disparues.

Au Sri Lanka, pays le plus fortement touché par le tsunami, l’organisation nationale des pêcheurs (National Organization of Fisherfolk (NAFSO) a envoyé cinq équipes de secours dans les zones les plus durement frappées pour venir seconder les populations locales dans leurs efforts de reconstruction."

Renseignements aussi auprès de la Confédération paysanne
81avenue de la République - 93170 BAGNOLET - 01.43.62.04.04
contact@confederationpaysanne.fr

Sri Lanka - J.L. Mège - 63.4 ko
Sri Lanka - J.L. Mège

Sri Lanka - J.L. Mège - 49.1 ko
Sri Lanka - J.L. Mège

Sri Lanka - J.L. Mège - 31.9 ko
Sri Lanka - J.L. Mège




Dans la même rubrique :
Un projet de monnaie locale stéphanoise...
Les grandes évolutions de l’Amérique latine
Aucune raison de se réjouir de la nomination de Strauss-Kahn au FMI
Derniers développements à Genève avant la conférence
Des centaines de boat people meurent en Méditerranée
Vos dons serviront à rembourser leur dette sauf si...
Au moins 5 466 immigrés sont morts aux frontières de l’Europe depuis 1988
Sur l’Algérie
Contribution au débat sur la transformation sociale
La crise financière expliquée à ceux qui n’y comprennent rien




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil