Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Libertés > Centre de semi-liberté : une autre approche
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
LA "LETTRE OUVERTE" D’UN GROUPE D’HABITANTS DE MONTAUD
Centre de semi-liberté : une autre approche
vendredi 8 avril 2005


Dans l’affaire du Centre de semi-liberté prévu dans le quartier de Montaud à St-Etienne, qui a donné lieu à un emballement du délire sécuritaire et raciste, un groupe d’habitants de Montaud, proche de la paroisse, a écrit une lettre ouverte, très largement diffusée dans le quartier et aussi lors du conseil municipal du 4 avril. Voici le texte de cette lettre...

"Centre de semi-liberté : une autre approche

Nous sommes des habitants de Montaud et nous avons appris le projet de création d’un centre de semi-liberté dans notre quartier.

Désireux de nous informer nous sommes allés à la réunion publique du 23 mars.

Nous avons été déçus de constater que l’information qui n’avait pas été donnée en temps voulu n’a pas pu l’être non plus au cours de cette réunion du 23 mars.

Il est déplorable de voir que nous en sommes à un point où même des magistrats sont empêchés de s’exprimer alors qu’ils étaient venus donner des informations sur la réalité des personnes en semi-liberté.

Nous avons donc dû consulter sur ce sujet magistrat, avocat et visiteur de prison au cours d’une réunion qui s’est tenue le 25 mars.

Maintenant nous pouvons dire, en toute connaissance de cause, que les inquiétudes des habitants du quartier semblent exagérées.

Il ne nous appartient pas de décider si le site de l’Ensoleillée est le plus à même, sur Saint-Etienne, de répondre aux critères techniques de l’administration pénitentiaire. En revanche, nous pouvons affirmer qu’un centre de semi-Iiberté n’abrite que des personnes condamnées à de courtes peines ou en fin de peines légères et pas de dangereux pédophiles ou d’autres criminels comme il a été dit. Ces personnes seront au centre en dehors de leurs heures de travail et même le week-end et avec le contrôle strict du personnel pénitentiaire.

Nous préférons, pour notre part, affirmer que dans la vie on a droit à une deuxième chance et que l’on peut se montrer tolérant envers des personnes qui ont dérapé face à la loi et qui s’acquittent de leur dette envers la société. Comme de toute façon les condamnés pour délit sortent un jour de prison, il est important de prévoir la semi-liberté pour réinsérer au mieux ces personnes et ce, pour l’intérêt de tous.

Par ailleurs, statistiquement, on sait que ce sont des dispositifs tels que la semi-liberté qui font chuter le taux de récidive.

Un groupe d’habitants de Montaud.




Dans la même rubrique :
Solidarité avec Ramon Moya
Bruno Vennin (LDH) : "il est nécessaire et possible que l’Etat protège les habitants face au terrorisme sans remettre en cause nos droits et libertés"
Calogero Minacori (La Libre Pensée) : "un nouvel ordre autoritaire tente de se mettre en place."
Que fait-on face à la dérive sécuritaire de la mairie de St-Etienne ?
Loi Sarkozy = danger pour les jeunes et les familles
Face à l’état d’urgence, "nous ne cèderons pas !"
Un comité départemental pour la relaxe des 8 de Goodyear, pour les droits et la défense des libertés individuelles et collectives.
Jean-François Peyrard (RESF) : "Une société où la fraternité garde toute sa place".
Antony, 17 ans, apprenti, sera jugé ce jeudi 8 décembre
Etat d’urgence, déchéance de nationalité : pour nous c’est Non !




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil