Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Collectif Liberté Justice Palestine > Il faut croire ce que dit Sharon !
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
L’AVERTISSEMENT DE MICHEL WARSCHAWSKI À GRENOBLE :
Il faut croire ce que dit Sharon !
dimanche 10 avril 2005


Ce samedi 9 avril à Grenoble, ce sont sans doute près de 700 à 800 personnes qui ont participé à la rencontre avec Leila Chahid, Michel Warschawski et Dominique Vidal, à l’invitation du Collectif Isérois pour la Palestine. La soirée était animée par Françoise Guyot et Henri Lesage. Salle comble. Il faut ajouter à cela que dans l’après-midi, les trois invités avaient déjà dialogué avec 150 jeunes dans un quartier de Grenoble. Rencontre dans la préparation de laquelle les jeunes grenoblois du Collectif des Musulmans de France se sont aussi impliqués.
Leila Chahid, Michel Warschawski et Dominique Vidal sillonnent ainsi la France à la rencontre des "jeunes des quartiers" et des lycées, et Grenoble était la 18ème étape de cette tournée...

Michel Warschawski a parlé le premier, samedi, et a fait un extraordinaire exposé sur la politique israélienne. Sentant probablement à quel point on a envie de prendre en France pour argent comptant toute "bonne nouvelle" qui nous vient du "conflit israélo-palestinien" - on a tellement envie d’y croire ! Surtout que cela rend tout plus simple et plus confortable ... pour nous - sans y regarder de près, et du coup sans voir à quel point il est nécessaire d’être vigilant et surtout d’intervenir, le militant anticolonialiste israélien s’est attaché à nous ouvrir les yeux...

"Il y a plus dangereux que la violence : c’est l’illusion. Car elle porte en elle une violence décuplée due à la perte de l’illusion." Après 4 années de violences, "depuis 3 mois nous vivons une réalité nouvelle qui porte un espoir mais aussi un risque de grandes désillusions...
Pourquoi faut-il être vigilant ?
Je crois Ariel Sharon et je le prends au sérieux...
Que dit Sharon (et aussi Dov Weisglass, son conseiller) ?
"Le redéploiement unilatéral de Gaza a un objectif principal : mettre le processus de paix dans le formol (...) empêcher la constitution d’un état palestinien pour toujours et repousser toute tentative d’un processus de paix".

Oui, l’évacuation unilatérale de Gaza : c’est pour "arrêter toute pression internationale ou interne qui oblige Israël à refaire des négociations."
"Sharon a dit : "la paix n’est pas à l’ordre du jour pour les 50 ans à venir... Notre objectif principal est la colonisation. La question des frontières n’est pas à l’ordre du jour pour les 50 ans - une autre fois il a dit : pour les 100 ans - à venir. Ce sera la colonisation qui fixera nos frontières dans 50 ans. L’erreur de Rabin est d’avoir voulu fixer des frontières."
Ecoutons Sharon et prenons-le au sérieux ! Sharon a toujours dit ce qu’il faisait. Il a toujours fait - ou du moins essayé de faire - ce qu’il disait...
Le redéploiement unilatéral de gaza vise à faire le premier des "cantons" palestiniens. Sharon est prêt à appeler ça "état palestinien". Après il y aura comme ça Jéricho, Jénine, Naplouse, autour de Ramallah, autour de Bethléem, autour d’Hébron.
Sharon parle même non pas de"continuité territoriale" pour cet "état" mais de "contiguité", un nouveau concept. L’état israélien sera continu de la mer au Jourdain. Pour l’état palestinien, la solution imaginée à Washington est une "continuité" par ponts et tunnels par lesquels seraient reliés les cantons palestiniens. Une continuité illusoire".
 

Sharon sait qu’il n’y a pas de dirigeant palestinien qui puisse accepter une telle solution, qui "donnerait" à l’état palestinien Gaza et 45 à 65% de la Cisjordanie. C’est pourquoi Sharon a inventé le concept de "solution provisoire à long terme". En clair : "je sais que c’est inacceptable. Alors acceptez-le provisoirement, mais à long terme : 50 ans".
D’où le nouveau concept exposé par Bush : un "état palestinien transitoire".
Ces états palestiniens - des bantoustans - auront les signes extérieurs de la souveraineté, mais ce sera un état transitoire. Dans 50 ans, on renégociera l’état palestinien final, quand 50% de la Cisjordanie sera devenue israélienne... Alors on devra prendre en considération les nouvelles réalités démographiques...
Ce plan est d’une logique implacable et il faut en être conscient. Il y a 1000 raisons pour qu’il ne se réalise pas. Et au 21ème siècle, personne ne peut prédire ce qui se passera au Moyen-Orient dans les 50 ans à venir. On ne sait même pas ce qui se passera en Irak dans les 6 mois... Mais voilà leur logique."

Qu’est-ce qui peut arrêter ce plan ? Michel Warschawski a mis "en garde contre la croyance dans "la dynamique"...Terme déjà beaucoup utilisé autour des accords d’Oslo... Faut-il croire qu’une "dynamique" va entraîner Sharon au-delà de ce qu’il veut veut faire ?... Non. ! Sharon est la locomotive d’un train qui sait où il veut aller. Et la direction a un nom : la colonisation.
Pour que ce train aille dans un autre sens, il faut que quelqu’un monte sur le train, remplace le conducteur et fasse marche arrière...
Le problème en Israël est que ceux qui étaient contre ont rejoint le train. Pérès est "1er ministre adjoint et sans aucun pouvoir". C’est écrit ! Et il est responsable des "grands projets de développement" dans le sud (Néguev) et au Nord (Galilée). Il est monté dans le dernier wagon du train de Sharon.
Quant à l’opposition de gauche, elle soutient Sharon, y compris 3 députés arabes de l’un des 3 partis arabes. Sharon a une majorité à la Knesset contre son parti et avec l’opposition !"

Michel Warschawski conclut : "en Israël, les forces susceptibles d’arrêter ce plan n’existent pas."

"Or il y a un calendrier... palestinien. En juillet : des élections législatives palestiniennes. Elles seront démocratiques... c’est-à-dire qu’on en connaît pas le résultat aujourd’hui. Il est clair que si M. Abbas n’est pas capable de montrer à son peuple que sa politique (trêve unilatérale, etc...) est payante (reprise des négociations, assouplissement des conditions de vie...), ce sera la victoire du Hamas.
Je crois que le gouvernement israélien n’est pas inconscient mais qu’il a fait un choix : la victoire du Hamas"
. Michel Warschawski raconte qu’il est allé récemment à "Ramallah, capitale de la "laïcité" palestinienne, fief des forces "non-islamistes", et qu’il y a vu une manifestation de 10 000 personnes avec le Hamas...
"Laisser Abou Mazen avec rien dans les mains sinon la levée de 20 à 50 barrages sur 700, avec 9 000 prisonniers palestiniens - il y en a 9 000 aujourd’hui - c’est ridiculiser Abou Mazen aux yeux de son peuple."

Alors "qu’est-ce qui peut arrêter Sharon ?
-  Les Palestiniens résistent, une résistance généralisée. C’est pourquoi Sharon est dans "l’unilatéralité" : Il sait qu’il n’y aura pas de direction palestinienne collabo...
-  Les forces israéliennes (qui ont contribué au retrait du Sud-Liban , à Oslo...) existent mais sont moins puissantes que dans le passé (même s’il y a une nouvelle génération de militants courageux, et surtout des femmes présentes tous les jours sur 50 barrages...). Une radicalité... mais un recul quantitatif" (Voir la manifestation pour le retrait de Gaza : moins de 10 000 personnes...)
-  Alors qu’est-ce qui reste ? Surtout vous. Israël est extrêmement sensible aux pressions internationales ! (Voir la Cour suprême qui a fait changer le tracé du mur après l’arrêt de la Cour Internationale de Justice.)
Donc il faut mettre en oeuvre les pressions internationales !... Demander aux USA une autre politique US par rapport à la Palestine. En Europe, il existe une opinion publique majoritaire pour les Palestiniens. Mais la politique officielle de l’Europe est en retrait sur ce qu’elle était il y a 10 ans."

Pour aider les Palestiniens, Michel Warschawski est catégorique : "l’axe prioritaire est la colonisation !" .
"Exiger un moratoire sur la colonisation ! C’est d’ailleurs l’article 1er de la "feuille de route". Et un observatoire de ce moratoire par la communauté internationale ou si ce n’est pas possible, par l’Union Européenne.
Avec un bâton : la suspension de l’accord d’association. Car Israël a déjà la carotte : des relations privilégiées avec l’UE."

Parmi les actions immédiates, Michel Warschawski a appelé les français à empêcher la réalisation de ce "Parc de France" ! ! ! ! prévu tout de suite entre la colonie de Maaleh Adoumim et Jérusalem, qui vise à annexer Jerusalem Est et à couper la Cisjordanie.

Dominique Vidal a ensuite parlé de tout autre chose en apparence, mais en réalité, c’est très lié : la façon dont est traitée ici et diffamée toute une partie de la jeunesse française : celle des "quartiers". Il vient de travailler sur tout cela, en lien avec la tournée des villes à laquelle il participe d’ailleurs, et il vient de publier un livre avec Karim Bourtel : "Le Mal-être arabe. Enfants de la colonisation". Nous en reparlerons...
Dominique Vidal a décortiqué l’état du racisme en France. Il y a des choses inquiétantes. Le racisme est rejeté de façon très inégale, selon qui il vise. Particulièrement visés : les jeunes maghrébins, et la religion musulmane. Les discriminations ? Elles sont là. Dominique Vidal appelle à "un immense effort pour assurer l’égalité des droits et des chances de tous les enfants de la République", et non pour avoir "une petite élite blanchie et dé-islamisée"...
La démonstration de Dominique Vidal en impose. Et il appelle chacun à balayer devant sa porte... Il est applaudi. Mais soit dit en passant, et puisqu’un certain nombre d’élus de gauche étaient dans la salle, comment se fait-il que les jeunes du Collectif des Musulmans de France de Grenoble n’ont pas pu récemment obtenir d’utiliser une seule des salles publiques de Grenoble et des villes de l’agglomération grenobloise pour une conférence-débat avec Tarik Ramadan ? Et qu’ils aient du se résoudre à la location d’un dancing à l’extérieur...

Leila Chahid a ensuite pris la parole. Elle a senti aussi ces derniers temps "cette demande d’en finir vite". Mais il y a la réalité, comme ces 3 enfants assassinés ce jour même à Gaza alors qu’ils jouaient au football...
Elle cherche aussi à comprendre pourquoi l’Europe n’intervient pas pour faire appliquer une solution que tout le monde connaît ? "Il y a quelque chose qui fait partie de l’Europe si ce conflit a tellement de mal à trouver sa solution... Au lieu de continuer à mettre sous la table sa culpabilité - le génocide a eu lieu dans ce continent - , il faut se demander pourquoi on n’arrive pas à être plus efficace pour la solution de ce conflit. Il est temps de se questionner."
Leila Chahid met le doigt sur quelque chose d’important, là...

Qu’est-ce qui se passe aujourd’hui ? "Le peuple palestinien vient de connaître les 4 années les plus dures et les plus meurtrières depuis 1948."...
Leila Chahid estime qu’Oslo fondait quelque chose d’important. Mais Sharon et les USA ont ensuite utilisé le terrorisme fondamentaliste des réseaux de Ben Laden pour identifier toute forme de résistance palestinienne au terrorisme. Et l’utilisation de la peur est maintenant au centre d’une stratégie politique internationale.
Leila Chahid a situé l’action de Mahmoud Abbas dans "la continuité de Yasser Arafat". Les Palestiniens ont accepté d’avoir un état sur seulement 22% de leur pays... Mais "quand vous voyez les actes de Sharon, vous ne pouvez pas croire à son changement. C’est un devoir de lucidité". Bien sûr, il y a ces 1 600 soldats israéliens qui refusent de servir. Et 70% de la population israélienne qui estime qu’il n’y a pas de solution militaire... 21 colonies (8 000 colons) vont être démantelées à Gaza (356kms2). Mais si c’est pour mieux contrôler 150 colonies avec 400 000 colons en Cisjordanie et à Jérusalem, diviser en 3 morceaux la Cisjordanie ?...
Il y a aussi quelques nouvelles expressions sur les colonies dans les déclarations de Bush et des USA. Mais qu’en sera-t-il dans les actes ?...

Au fond tout cela nous ramène à notre responsabilité de français et d’européens : qu’est-ce qu’on fait, que font les "politiques" qui prétendent parler en notre nom, pour mettre fin à un déni de justice et d’humanité qui dure depuis si longtemps ?

Roger Dubien.




Dans la même rubrique :
Solidarité Palestine à St-Etienne
Protester contre les crimes de guerre à Rafah
"Bush, Sharon, c’est vous les terroristes !"
Naplouse : l’assassinat d’un ami et de son fils
Arafat est parti, son histoire restera
Israël : l’horreur en acte
Israël-USA, Arrêtez les crimes de guerre !
Qu’allez-vous faire, Israël ?
Rejoignons les « Correspondants-solidaires »
Gaza : agressés. Pas des rats pris au piège




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil