Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Collectif Liberté Justice Palestine > 17 avril : journée du prisonnier palestinien
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
17 avril : journée du prisonnier palestinien
samedi 16 avril 2005, par Ziad Medoukh


Chaque 17 avril est en Palestine et au-delà une journée de solidarité avec les prisonniers Palestiniens. Ils sont 9 000 résistants à l’occupation - certains sont enfermés depuis quelques mois, le plus ancien depuis 27 ans - dans les prisons israéliennes.
Nous publions ce texte reçu de Ziad Medoukh, professeur de français à l’Université Al-Aqsa de Gaza. C’est "un hommage à tous nos détenus et prisonniers palestiniens".

Depuis 1975, les Palestiniens célèbrent la journée du prisonnier palestinien, qui correspond au 17 avril de chaque année, à travers des manifestations et des regroupements en solidarité avec tous les prisonniers qui sont arrêtés par l’armée israélienne car ils ont dit non à l’occupation israélienne de nos Territoires palestiniens, car ils réfusent la domination militaire sur notre peuple, car ils veulent vivre libres sur leur terre palestinienne.

Cette année 2005, nous célebrons cette occasion triste et heureuse en même temps dans une conjoncture particulière. Triste car nous rendons hommage à plus de 9.000 prisonniers palestiniens dans les prisons israéliennes dans des conditions inhumaines, et heureuse parce que tout le peuple palestinien est fier de ses prisonniers qui representent une période honnorable de la lutte palestinienne contre l’occupation israélienne.

Cette année 2005 est marquée par le nombre inimaginable de Palestiniens prisonniers, détenus et arrêtés par la force de l’occupation israélienne, plus de 15.000 personnes de tous les âges et de tous les partis politiques, parmi eux plus de 9000 sont toujours dans des prisons et centres de détenus israéliens.

Cette année 2005 est marquée par le refus israélien de libérer nos prisonniers détenus dans les prisons israéliennes malgré la période d’accalmie et malgré les promesses israéliennes dans les conférences internationales.

Et en cette année, nos prisonniers vont célebrer leur journée par une grève de la faim pour deux jours comme un signe de protestation contre les conditions inhumaines dont lequelles se trouvent ces détenus.

Les Palestiniens prisonniers ont été arrêtés illégalement et cela selon les conventions internationales qui appellent à une protection des civils pendant les périodes de guerre, or la majorité de arrêtés palestiniens ont rien à voir avec les partis politiques et les fractions militaires, ils ont été arrêtés dans le cadre de la politique de punition collective prise contre notre peuple par un gouvernement et une armée qui ne veulent pas la paix.

Dans cette journée de solidarité avec les prisonniers palestiniens, il faut rapeller les constats suivants :

-  Que le nombre de prisonniers palestiniens actuellement dans des prisons israéliennes dépasse 9 000 personnes.

-  Que depuis le début de la deuxième Intifada palestinienne en septembre 2000, plus de 15 000 plaestiniens ont été arrêtés en Cisjordanie et dans la bande de Gaza par les ocupants israéliens.

-  Parmi les prisonniers palestiniens, il ya 30 femmes, 300 enfants moins de 18 ans , et 50 personnes plus de 55 ans.

-  Depuis septembre 2000, 32 prisonniers palestiniens ont trouvé la mort dans les prisons israéliennes.

-  Depuis septembre 2000, l’armée israélienne a ouvert plus de 30 centres de détention illégale en Cisjordanie et dans la bande de Gaza pour faire face au nombre très important de prisonniers et de détenus palestiniens, la plupart de ces centres de détention de trouvent souvent dans des colonies.

-  Parmi les prisonniers, il ya deux membres du Conseil législatif palestinien (Marwan Barghouti et Hussam Khader), sans oublier des dizaines de responsables de plusieurs partis politiques palestiniens.

-  Que les conditions de détention pour tous les prisonniers palestiniens y compris les personnages politiques sont inhumaines (cellules individuelles, pas de visites, pas de soins médical, regroupement de plus de 30 personnes dans une seule tente, frappes, coups, pression psycologique, interdiction d’avoir un avocat).

En géneral, nos prisonniers sont en train de vivre une situation humanitaire catastrophique, et ces chiffres font partie de toute une situation vécue par des prisonniers résistants.

A cette occasion, nous rendons un grand hommage à tous les prisonniers palestiniens dans tous les centres de détention, les prisons et les centres d’arrestation israéliens, et nous leur adressons un message de soutien et de solidarité pas seulement de notre peuple mais de tous les peuples qui luttent pour la paix et le respect de la vie humaine, nous leur disons que l’aube de la liberté s’approche, et malgré les longues nuits de l’occupation et de l’obscurité, le soleil de leur liberté viendra un jour.

Et un dernier appel à toutes les organisations internationales, surtout les humanitaires : il faut dénoncer cette politque agressive israélienne contre nos prisonniers, mais il faut réagir rapidement pour sauver la vie de miliers de prisoniers palestiniens.

Ziad Medoukh.

Jenine, 17 avril 2005, manifestation pour exiger la libération des prisonniers - 18.8 ko
Jenine, 17 avril 2005, manifestation pour exiger la libération des prisonniers


Ramallah, 17 avril 2005 - 19.6 ko
Ramallah, 17 avril 2005




Dans la même rubrique :
De retour de la Bande de Gaza, 18 - 24 janvier 2009
“La Palestine abandonnée, entre souffrances et perspectives”
Prisonniers palestiniens : le mur du silence est maintenant brisé
Journée de la Terre en Palestine
Quand négationnisme et sionisme se confortent mutuellement
Israël-USA, Arrêtez les crimes de guerre !
Orange doit arrêter de soutenir la colonisation et l’apartheid israéliens
Pas de paix sans justice en Palestine. Il faut revenir aux droits fondamentaux.
C’est le sionisme qui mène à la guerre
Pour comprendre la situation en Palestine-Israël...




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil