Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Europe > La dynamique constituante du non.
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
La dynamique constituante du non.
vendredi 27 mai 2005, par Raymond Vasselon


De tous les pays européens monte la défiance à l’égard de ce traité constitutionnel élaboré et imposé d’une façon absurdement technocratique. Le débat qui se déroule en France n’est pas isolé : d’autres peuples européens estiment que ce projet n’est pas le leur (en suède l’exigence d’un référendum monte, en Hollande et au Danemark certains craignent le référendum et voudraient changer la règle, des peuples privés de ce type de débat considèrent que ce traité va être ou a été adopté presque à la sauvette...).

On voit se dessiner, à l’échelle de l’Europe, l’exigence d’un processus démocratique pour créer une véritable constitution pour une Europe écologique et sociale de développement humain, une constitution solide et durable parce que démocratique et partagée. Devant ce mouvement européen qui s’amorce, les partisans du oui sont désemparés. Beaucoup d’entre eux, au fond, souhaitent cela aussi : ils et elles aspirent à faire avancer la paix, la justice, la démocratie et la solidarité sur notre planète

Ce processus, sera considérablement renforcé si les français refusent ce traité qui veut fonder le lien social et les relations humaines sur la concurrence mortifère.

Dans de nombreuses régions d’Europe (Italie, Espagne, Allemagne, Pologne, bien sùr en France...), des citoyen(e)s, certains élus, débattent pour transformer les institutions dans le sens d’un partage des pouvoirs pour aller vers une maîtrise de la globalisation. Beaucoup de travail a été fait pour repenser et moderniser la démocratie de délégation, pour développer des formes de démocratie participative à tous les niveaux, contrôler les budgets publics. De très nombreux collectifs et mouvements européens portent des solutions alternatives à la guerre, des solutions de lutte contre la pauvreté, proposent de nouveaux droits, de nouveaux modes de gestion des services publics, des solutions de coopérations, de co-développement.

Ce potentiel d’innovation partagée est considérable, il va s’élargir.

Là se trouve le creuset où s’inventent les projets européens du 3ème millénaire.

Là s’invente le développement solidaire avec les peuples du monde entier, respectueux de notre planète.

Là se forge le rêve européen.

Les innovations démocratiques et sociales progressent et se précisent dans les sociétés, en Europe et ailleurs. Pour inventer les institutions Européenne du XXI ème siècle à la hauteur, pour leur donner du sens, c’est avec ce grand mouvement de créativité sociale, culturelle, politique et économique qu’il faut travailler, pas dans son dos .

Raymond Vasselon, membre des réseaux citoyens




Dans la même rubrique :
Gus Massiah : "Décider en situation... Pour la construction de l’Europe, le oui présente plus de risques que le non."
La directive Bolkestein : danger !
Réponses aux éléphants qui trompent énormément
Au-delà du Non
"Quand l’Union Européenne tue l’Europe"
L’Europe, au nom du non ?
Le projet de constitution représente-t-il une avancée ou un recul démocratique ?
Le travail d’Etienne Chouard, professeur de droit à Marseille...
AGCS, Bolkestein et Traité constitutionnel européen
SIEG = AGCS




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil