Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Ville de Saint-Etienne > Conseil municipal > Quel budget 2006 pour la ville de St-Etienne ?
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
Quel budget 2006 pour la ville de St-Etienne ?
Les 1,5 millions d’euros prévus en 2005 pour les projets des conseils de quartiers ne seront utilisés qu’en partie.
vendredi 18 novembre 2005, par Roger Dubien


Le débat sur les orientations budgétaires de la ville pour 2006 ("imposé par la loi du 6 février 1992", comme le dit si bien le 1er § de la dossier remis aux élus...) a eu lieu à la réunion de ce lundi 14 novembre du Conseil municipal.
Le budget 2006 lui-même sera voté lors d’une réunion spéciale du conseil, le lundi 19 décembre.

Nous mettrons prochainement en ligne le texte intégral du dossier présenté en conseil. D’une année sur l’autre, les pratiques se suivent mais ne s’arrangent pas. Pour que beaucoup plus de stéphanois soient associés à la préparation du budget, j’ai proposé :
-  1 - Que le projet de budget soit présenté dans chaque conseil de quartier au cours d’une réunion exceptionnelle avant le 19 décembre.
-  2 - Que soit organisée ensuite une réunion commune de l’ensemble des conseillers de quartiers pour discuter de ce projet de budget.

"Les informations qui nous sont données ne rendent toujours pas possible un vrai débat, associant les stéphanois, sur le budget 2006 de la ville de st-étienne.

La modification en 2004 de la charte des conseils de quartier et la mise en place d’un budget de 1,5 millions d’euros accessible aux projets des conseils de quartiers - modification intervenue l’an passé à la forte demande d’ailleurs de nombreux membres des conseils de quartiers - aurait pu déboucher sur un embryon de budget participatif dans notre ville. C’était en tous cas ce que j’avais souhaité en conseil. Il y avait eu une présentation début décembre 2004 des orientations budgétaires lors d’une assemblée des conseillers de quartiers (près de 200 personnes), et un appel (certes timide) à projets dans les conseils de quartiers.

Maintenant il faut faire un premier bilan.
C’est difficile : on n’a pas les informations, les personnes qui sont dans les conseils de quartiers ne les ont pas non plus, même les élus chargés de présider ces conseils.
J’avais demandé qu’au conseil municipal de juillet un premier bilan puisse être fait de l’utilisation de ces 1,5 ME. Mme Schériani m’avait répondu qu’environ 400 000 euros étaient déjà retenus sur 1,5 ME, et qu’une information serait faite à la rentrée.
On est en novembre. Toujours rien.

Ce qui se passe est vraiment regrettable. C’est galvauder la démocratie participative et le budget participatif que d’employer ces mots pour parler de ce qui se fait. Tout se fait en petit comité, dans le secret d’une équipe restreinte d’élus et de responsables de services.

Déjà on ne peut pas parler vraiment d’appels à projets, pour ce qui est de la façon de procéder dans les quartiers. Par exemple on a appris jeudi soir à la réunion du conseil de quartier du Crêt de Roch qu’une commission avait accepté le projet présenté par le conseil de quartier (un jardin pédagogique pour les enfants, et un parcours sportif et de santé), né du travail de plusieurs associations. Mais on n’en sait pas plus.
Qui compose cette commission ?
Sur quels critères les décisions sont prises ?
Pourquoi n’est-on au courant de rien ?
Pourquoi les membres des conseils de quartiers ne peuvent pas y aller parler de leurs projets ?
Pourquoi d’un conseil de quartier à l’autre on n’est au courant de rien sur les choix et les priorités ?

Tout cela témoigne d’une crainte que les conseils de quartiers - malgré toutes les limites qu’ils ont aujourd’hui - et au-delà beaucoup de stéphanois, participent vraiment aux discussions et aux choix qui concernent l’avenir de leur ville.
Je confirme ce que j’avais dit en juillet : il y a un problème de démarche. Vous êtes en train d’asphyxier les conseils de quartiers. Il y avait déjà un grave problème avec les collectifs GPV. Vous êtes en train de provoquer des frustrations, du découragement, de la colère.
Ce n’est pas possible que tant de gens dans les quartiers se soient impliqués comme ça dans un travail pour la vie et l’avenir de la ville, et qu’il soit tenu aussi peu compte de leur engagement, de leurs propositions. Les conseils de quartiers, la démocratie participative, ce n’est pas mettre en place des relais dociles des élus majoritaires, ou donner de la notabilité à un certain nombre d’amis politiques, même si vous avez dû y associer aussi certains responsables d’associations. Cela ressemble beaucoup aux "cercles citoyens" dont vous aviez parlé dans votre campagne électorale, ce que vous êtes en train de faire.
Ce n’est pas de la démocratie participative.

J’avais proposé en juillet de redynamiser la démarche !
Je propose donc, d’ici au 19 décembre vote du budget :
-  1 - une réunion exceptionnelle de chaque conseil de quartier au cours de laquelle y serait présenté le projet de budget 2006 pour l’ensemble de la ville et aussi bien sûr ce qui est proposé pour le quartier.
-  2 - début décembre, une assemblée de l’ensemble des conseillers de quartiers pour discuter du projet de budget. Comme l’an passé mais cette fois ci en ayant connaissance avant de ce qui est proposé.

Concernant les conseils de quartiers, il apparaît compte tenu de tout cela indispensable :
-  1 - de les ouvrir beaucoup plus et de permettre à tous les stéphanois qui le souhaitent d’assister à la réunion du conseil de leur quartier. En particulier d’y inviter les jeunes, qui en sont absents.
-  2 - il apparaît nécessaire de créer à l’échelle de la ville une instance de rencontre des conseillers de quartiers, quelque chose qui pourrait devenir progressivement une sorte de conseil citoyen du budget participatif.
Car on ne peut pas en rester à des informations aussi partielles, fragmentaires. A une telle réduction des conseils aux questions "micro-locales", et à cette volonté de les réduire à un rôle de courroie de transmission des élus."

La droite municipale confirme le problème

L’adjoint aux finances M. Alfiéri a réaffirmé sa philosophie libérale selon laquelle "trop de social a altéré"...les possibilités de faire du social... Il est "déçu lui aussi" pour ce qui est des 1,5 millions d’euros. ça a été "un peu long pour accoucher des projets pertinents. C’était un début". Donc, "on n’utilisera même pas ces 1,5 millions d’euros (...) mais il fallait commencer comme ça pour intégrer les demandes en 2006.". Et c’est maintenant qu’on l’apprend, mi-novembre !
"Faire des réunions avec les stéphanois dans les quartiers" sur le budget ? Non, il ne le fera pas, car dit-il, "j’ai déjà trop de difficultés à faire des réunions avec mes collègues".
C’est donc bien ce qu’on dit : ce ne sont pas les bonnes personnes qui décident.
"Je ne suis pas volontaire pour aller présenter le budget dans les quartiers (...) parce que je pense que c’est un exercice impossible". ça a au moins le mérite de la franchise.

Mme Schériani, adjointe à la proximité, annonce que "le bilan du budget participatif" (Mme Schériani appelle budget participatif les 1,5 ME accessibles aux projets des conseils de quartiers) sera fait "en fin d’année avec l’ensemble des projets retenus (...) la première année a été une année de mise en route... Le projet du Crêt de Roch a été retenu car c’est un projet très intéressant et il sera même repris dans d’autres quartiers" (lien social, enfants...).
Et puis ce cri du coeur : "M. Dubien ce que vous dites, ça me fait penser à Porto Alegre. (...) St-Etienne n’est pas Porto Alegre, Dieu merci ! A St-Etienne, ce sont des projets de proximité, pas des projets structurants" (pour lesquels les décisions sont déjà prises ailleurs) qui sont soumis à discussion dans les conseils de quartiers, "qui font un excellent travail".

Roger Dubien
Conseiller municipal - Réseaux citoyens de S-Etienne.




Dans la même rubrique :
Ouvrir une vraie discussion sur l’utilisation de l’argent.
Pour une intervention citoyenne dans la construction du budget de la ville de St-Etienne
Le maire affirme que les moyens existent pour que les personnes sans logement aient un hébergement d’urgence...
On se répète : un mauvais budget, parce que construit sans les stéphanois
A quoi peut et doit servir un CCAS ?
Budget 2006 de St-Etienne : le débat d’orientations budgétaires
Travailler en partenariat avec les associations de solidarité et les autres acteurs de la politique sociale
La révolte des jeunes au conseil municipal de st-étienne
Un voeu pour faire passer la pilule
Pour des cantines scolaires sans pesticides et sans OGM




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil