Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Démocratie > Démocratie participative > Rencontres citoyennes de Saint-Etienne
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
DÉMOCRATIE PARTICIPATIVE, BUDGETS PARTICIPATIFS,... POUR QUOI FAIRE ?
Rencontres citoyennes de Saint-Etienne
A l’initiative du réseau "Démocratiser Radicalement la Démocratie", les 18 et 19 Mars 2006
mercredi 18 janvier 2006


Aux Conseillers de quartiers, aux membres de comités de quartiers, collectifs et réseaux citoyens, aux militants associatifs... et à tous ceux que ces questions interpellent (élus, professionnels...)  

Les récentes émeutes dans les banlieues françaises ont démontré à quel point notre société a engendré des " laissés pour compte " qui ne trouvent plus les voies de la prise en compte de leurs problèmes et se révoltent.
Mais ils ne sont pas les seuls : les victimes des licenciements, les mal logés, les précaires,... sont également les laissés pour compte de la grande offensive néo-libérale. Ils n’ont pas ou peu le droit à la parole. Lorsqu’ils disent non par les urnes, on leur confisque la plupart du temps leur victoire.

Depuis plusieurs années le renouvellement de la démocratie et le développement de la démocratie participative sont affichés comme un défi majeur par presque tout le monde. Des lois ont été élaborées et votées, créant des dispositifs participatifs (Conseils de quartiers, Conseils de Développement,...). Certaines collectivités territoriales ont inventé d’autres dispositifs tels que les Budgets Participatifs, les Observatoires des engagements, les Conseils de citoyens,... De nombreux citoyens s’y sont engagés avec espoir et envie de transformer les choses.

La plupart des dispositifs participatifs mis en place ici et là, s’ils ouvrent des espaces de débats pour les citoyens, ne mettent en général en débat ni les questions budgétaires des collectivités, ni les questions plus globales de l’emploi, de la santé, du logement... De plus, la plupart ne sont souvent que des structures de consultation et non de co-construction de la décision.

Il ne suffit pas de dire " démocratie participative ", encore faut-il qu’elle s’applique à la réalité, qu’elle permette de transformer la réalité. Et cette réalité c’est celle des conséquences de l’offensive néo-libérale qui sont aussi bien locales que nationales et internationales..
Radicaliser la démocratie n’a de sens que pour transformer la réalité, construire des alternatives concrètes...

Depuis plusieurs années des collectifs de citoyens se sont constitués ici ou là pour tenter de faire changer la situation (pour les municipales de 2001, pour le Non au référendum,...), d’autres se sont construits de manière permanente (Réseaux citoyens,...), d’autres encore se constituent autour de combats ou de thèmes spécifiques (logement, expulsions, éducation,...).

La rencontre de St Etienne dont le réseau " Démocratiser Radicalement la Démocratie " a pris l’initiative se veut un espace où toutes les forces vives citoyennes engagées, ici dans des structures participatives (Conseils de quartier...), là dans des associations, comités, réseaux, citoyens..., puissent se rencontrer, échanger, élaborer ensemble des pistes d’alternatives et plus particulièrement autour de la question de la démocratie participative-directe comme moyen et condition de ces alternatives à construire.

La rencontre est bien évidemment ouverte aux élus et agents des collectivités territoriales,... qui partagent ces préoccupations de construction de l’autonomie citoyenne.

Le réseau international " Démocratiser Radicalement la Démocratie " qui s’est construit sur la base des enseignements politiques que l’on peut tirer des expériences de Budgets participatifs (et en particulier de celle de Porto Alegre), rassemble des citoyens, des élus de diverses sensibilités, des associations, réseaux..., des collectivités. Il a comme ligne de conduite de s’appliquer à lui-même les principes de démocratie qu’il défend, d’écoute, de débat, de réflexion critique..., en vue de l’action.

La rencontre de St Etienne ne saurait échapper à ces principes. D’ores et déjà nous avons discuté entre nous, mais aussi avec des réseaux, associations, citoyens..., pour construire ces rencontres avec tous. L’objectif n’est pas de faire une nième rencontre sur la démocratie participative, ni de vouloir construire une coordination nationale quelconque, mais bien d’alimenter la réflexion des participants pour que, dans une vision nationale et internationale, chacun puisse agir et construire localement les alternatives politiques, sociales, économiques nécessaires, en utilisant les armes de la démocratie participative directe, mais aussi celles de la démocratie représentative.

De ce fait, le programme n’est pas, à ce jour, arrêté :

Quelques premières pistes d’ateliers ont été avancées :
-  La " rénovation urbaine ", instrument d’exclusion. Que se cache-t-il derrière le principe " vertueux " de mixité sociale ? Comment résister ? Comment garantir à tous un logement décent à des prix adaptés ? Comment utiliser l’arme de la démocratie participative-directe ?
-  Les municipales 2008. Quelle alternative pour les citoyens ? Comment faire que la démocratie participative-directe soit au cœur des enjeux et des propositions ?
-  Les instances participatives existantes (Conseils de quartier, conseils de développement...) et le budget participatif : Comment mettre la question des choix budgétaires, des priorités au cœur de ces instances ?
.../...
Nous souhaitons qu’en vous inscrivant à la rencontre, vous puissiez  faire d’autres suggestions.
Le programme définitif sera établi vers le 15 Février 2006.

Nous souhaitons que cette rencontre soit une rencontre d’échange, de travail, de réflexion : Deux conditions sont à réunir :
-  Que des textes préparatoires soient écrits et puissent être mis en débat localement un mois avant la rencontre. Nous nous y emploierons sur le site Internet de DRD, mais nous faisons appel à tous pour réagir, contribuer...
-  Que le travail en atelier lors de la rencontre soit prioritaire : il pourrait occuper la majeure partie de la journée du Samedi. L’objectif pourrait être de produire un texte par atelier. Ces textes pourraient être présentés le Dimanche matin en plénière pour être amendés et adoptés comme contribution au débat à poursuivre.

Il nous semble enfin nécessaire d’apporter d’autres éclairages à nos débats. Ainsi nous proposons que la soirée de Samedi soit consacrée au témoignage de nos amis qui auront participé au Forum Social Mondial de Caracas (avec film ?) sur l’expérience de démocratie participative du Venezuela. Nous pourrions consacrer également un temps court de plénière le Samedi matin à la présentation des leçons politiques et du sens des expériences de Budgets participatifs comme expériences de " subversion démocratique ", mais aussi des détournements de sens que certains y introduisent.

Inscrivez-vous dès maintenant (bulletin d’inscription joint)
 Communiquez vos propositions de thèmes d’atelier avant le 10 Février  

Par E mail à : drd@ar-drd.net
Par courrier à : Asso Réseau DRD, 3 impasse des fleurs - 59240 Dunkerque

Pour suivre et éventuellement contribuer, inscrivez-vous à la lettre d’informations du nouveau site du réseau " Démocratiser Radicalement la Démocratie : www.ar-drd.net

Renseignements pratiques

La rencontre débutera le Samedi 18 Mars à 10h (accueil de 9 h à 10 h) et se terminera le Dimanche à 13 heures par un repas en commun (fin prévue à environ 14 h 30).
Le coût moyen estimé de la rencontre par personne (salles, repas) est de 25 Euros.
Le prix est " libre " de façon à permettre aux personnes à faibles revenus de participer. Ceux qui peuvent donner plus sont donc incités à le faire afin que nous rentrions dans nos frais.

Joindre votre chèque au bulletin d’inscription à l’ordre de " Asso Réseau DRD "

 Ce texte est publié sur le nouveau site du Réseau DRD, sur lequel on trouvera au fil des jours des informations sur la préparation et le déroulement de la rencontre des 18 et 19 mars : www.ar-drd.net




Dans la même rubrique :
Rencontres citoyennes sur la démocratie participative et les budgets participatifs
Porque implantar o processo do Orçamento Participativo ?
Vers l’émergence d’un Conseil citoyen du budget participatif ?
Vers l’écriture d’une plateforme citoyenne
Conseils de quartiers, démocratie participative et budget participatif en France...
Conseils de quartiers à Saint-Étienne : des points d’appuis à développer.
"Des budgets participatifs pour un renouveau de la démocratie en Europe".
La charte des conseils de quartiers de la ville de Saint-Etienne
Réaffirmer le caractère radical, transformateur et anti-néolibéral des démarches de budget participatif
Journée "démocratie participative" dans le Roannais avec Héloïse Nez mercredi 11 mai




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil