Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Justice sociale / Droits sociaux > Non au CPE ! > Retrait du CPE !
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
JOURNÉE NATIONALE D’ACTION INTERPROFESSIONNELLE, AVEC ARRÊTS DE TRAVAIL, GRÈVES ET MANIFESTATIONS MARDI 28 MARS.
Retrait du CPE !
Pour St-Etienne, rendez-vous à 10h, Plaine Achille.
mardi 21 mars 2006


"La jeunesse passe le CPE au karcher", c’était écrit sur une banderolle à la manifestation du samedi 18 à St-Etienne. C’est sans ambiguité, comme beaucoup d’autres : "CPE : Contrat Patron Esclavagiste", "Contrat Précarité Extrême", "Contrat Permis d’Exploiter", ou encore : "CPE : Chikungunya Pour Etudiants"...


 Photographies : Marie-Pierre Vincent  

Samedi 18 a été une exceptionnelle journée de mobilisation. Combien de personnes à la manifestation à St-Etienne ? 10 000 ? 15 000 ? Dans toute la France, plus de 1,5 millions de personnes dans la rue, étudiants, lycéens, jeunes chômeurs et précaires, salariés, familles, citoyens...
Depuis samedi, le gouvernement essaie de louvoyer et de gagner du temps, de tenir sans lâcher sur l’essentiel ; il mise sur le découragement, la réussite de manoeuvres de division et de diversion qui se multiplient. Du côté de Villepin - Sarkozy - Chirac, tout ce qui pourra détourner l’attention de ce qu’est le CPE est bon à prendre. Ils misent sur la répression des actions aussi, qui est quotidienne et a déjà des conséquences tragiques.
Ces calculs échoueront très probablement, compte tenu de la profondeur du mouvement de la jeunesse et du soutien massif qu’il rencontre dans la population.



A St-Etienne, une nouvelle AG des étudiants du campus de Tréfilerie a eu lieu ce lundi 20 à 13h. Pas possible de rester dans l’amphi JO1 (700 places bourré à bloc) où avait eu lieu la précédente AG jeudi dernier : trop de monde dehors, et on étouffait déjà dedans. L’AG a donc eu lieu à l’extérieur sur la place et la pelouse entre la BU et la fac de droit. Au moins 1 400 étudiants présents ainsi que le décompte des votes l’a indiqué...

Aurélien a indiqué que l’IUT venait à son tour de décider le blocage. Et que le mouvement s’étendait également dans les lycées : le lycée Albert Camus de Firminy venant de voter la grève et le blocage. Au plan national le ministère parlait hier déjà de 313 lycées en action sur 4 330...
7 délégués de St-Etienne sont allés à la coordination nationale étudiante qui s’est tenue à Dijon ce wek-end. Fabien en a fait un bref compte-rendu. La coordination a reconduit la plateforme adoptée précédemment à Toulouse. Entre autres, les étudiants demandent évidemment le retrait du CPE mais également la suppression en totalité de la mal nommée "loi sur l’égalité des chances", du retour à l’apprentissage à 14 ans et au travail de nuit à partir de 15 ans, le rétablissement des postes au concours, l’arrêt de la répression et l’amnistie des personnes arrêtées, y compris des jeunes arrêtés lors des émeutes urbaines de novembre-décembre 2005.
Cette coordination nationale étudiante, qui a désigné 16 porte-paroles, 8 filles et 8 garçons, appelle à la grève générale des facs.
Une enseignante a informé des décisions de l’assemblée des enseignants et des personnels IATOS de l’Université, tenue le matin même à l’amphi E01. Plus de monde que la semaine passée. Soutien au mouvement des étudiants. Appel à la grève de l’ensemble des personnels pour ce jeudi 23 mars.

Ensuite, l’AG des étudiants de Tréfilerie a procédé aux votes sur la grève et le blocage jusqu’à la prochaine AG de ce mercredi 22 mars à 15 heures.
La grève a été votée à plus de 80 % (145 contre, 94 abstentions - ce qui signifie près de 1150 étudiants pour la grève sur plus de 1400 étudiants présents).
Le blocage des facs du secteur de Tréfilerie a été voté par 930 voix pour, et 450 contre.
C’est un vrai décompte qui a été fait, contrairement à ce qu’a dit FR3 hier soir. Et tout ça est beaucoup plus démocratique que la façon dont ce gouvernement tente d’imposer sa politique...
Une délégation du patronat pro-CPE avait semble-t-il espéré faire un numéro devant les caméras. Flop.
Un peu de tension évidemment, lors des votes, mais beaucoup de sérieux, et près de 85% pour la grève, ce qui donne une idée de la détermination des étudiants. 1400 étudiants en AG pour le secteur de Tréfilerie : l’Université de st-étienne n’a jamais connu une telle mobilisation. Le campus est une ruche, occupé par des centaines d’étudiants.
Ils vont maintenant multiplier les initiatives. Ainsi un match de football a été annoncé ce mardi matin cours Fauriel. Mardi après-midi, une course de caddies aura lieu dans le secteur de Centre 2, un haut lieu des emplois précaires. 1er prix un CDI, les autres gagneront le droit à un CPE... Mercredi matin, une enseignante fera à 10h30 une conférence sur le droit du travail dans l’amphi JO1.



Jeudi sera une nouvelle journée de manifestations : manifestation nationale à Paris et manifestations dans toute la France.
Et puis l’ensemble des organisations syndicales de salariés - dont les organisations d’enseignants -, d’étudiants et de lycéens réunies lundi soir appellent à une Journée nationale d’action interprofessionnelle, avec arrêts de travail, grèves et manifestations mardi 28 mars.
C’est un peu le visage de la société de demain qui se dessine aujourd’hui. De plus en plus de monde en prend conscience au fil des jours. Allez, c’est le moment d’aider la jeunesse à passer le CPE au karcher.

Voir également des informations sur le CPE et des photos des manifestations du 16 mars et du 7 mars



Match de football sur le Cours Fauriel
Mardi 21 mars, 9h30 - Ils l’ont fait ! 300 à 400 étudiant(e)s sont en train de jouer au football sur les 4 voies du Cours Fauriel, transformé en terrain de sport entre le Commissariat central (au n° 99) et le Rond Point. La Police barre la sortie de l’autoroute du Rond Point... En 149 ans depuis sa création en 1857, le cours Fauriel - qui se voulait les Champs Elysées stéphanois - avait connu pas mal d’arrivées du tour de France et autres défilés, mais jamais de match de foot. C’est fait.
Un match qui s’ajoute aux autres dans la partie en train de se jouer pour le futur de notre société.






_




> Retrait du CPE !
22 mars 2006

Déclaration des organisations syndicales d’étudiants, de lycéens et de salariés réunies le 20 mars 2006.

Après la formidable ampleur de la manifestation du samedi 18 mars, qui a vu descendre dans la rue plus d’1,5 million de personnes pour obtenir le retrait du CPE et devant l’obstination du gouvernement, les organisations syndicales d’étudiants, de lycéens et de salariés appellent à amplifier la mobilisation.

Les organisations syndicales de salariés soutiennent la mobilisation du 23 mars initiée par les étudiants et lycéens et appellent à contribuer à sa réussite. L’ensemble des organisations syndicales appelle le 28 mars à une journée d’action interprofessionnelle avec arrêts de travail, grèves et manifestations.

Suite à l’appel solennel lancé dès samedi par l’ensemble des organisations syndicales, le gouvernement doit avoir la sagesse de sortir de l’impasse dans laquelle il s’est mis : il doit retirer le CPE. Ce retrait lèverait l’hypothèque à l’ouverture des négociations pour l’emploi et l’avenir des jeunes.

 Les organisations syndicales : UNEF, Cé, UNL, FIDL, CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO, FSU, SOLIDAIRES, UNSA  

Répondre à ce message

Dans la même rubrique :
L’exigence : abrogation du CPE.
Barrer la route à la précarité totale et à l’obligation d’obéissance absolue
Après la victoire sur le CPE, l’engagement continue
Ni précaires ni soumis !
Refusons la précarité. Manifestation ce mardi 14 février à St-Etienne.
Marre de toujours plus de précarité !
Le CPE et la violence faite à la jeunesse.
Retrait du CPE !




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil