Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Réseau RESF > RESF42 appelle à se rassembler samedi 2 septembre à 10h30 place Jean Jaurès
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
ENFANTS SANS PAPIERS SCOLARISÉS
RESF42 appelle à se rassembler samedi 2 septembre à 10h30 place Jean Jaurès
2 livres publiés par RESF et la Cimade...
samedi 19 août 2006


Au moins 120 personnes ont participé ce vendredi 18 août au rassemblement organisé devant la Préfecture par le réseau RESF42, pour affirmer la mobilisation contre la politique d’expulsions de Sarkozy et accompagner le dépôt de 3 recours pour les 3 refus de régularisation dont RESF a été informé.
La mobilisation ne se dément donc pas, au contraire. C’est vrai aussi que l’expulsion la veille sur ordre de Sarkozy du squat de Cachan montre à quoi et à qui on a affaire...
Beaucoup de monde, donc, et un mur de valises installé devant la Préfecture - ça dit bien ce que ça veut dire, on a bien compris - , laquelle n’a pas accepté de recevoir "collectivement" les 3 recours, qui ont donc été postés.



Contrairement à ce que nous avons écrit il y a quelques jours en parlant de 300 dossiers de régularisation déposés dans la Loire (chiffre entendu lors de contacts avec la Préfecture), la Préfecture a indiqué ce jeudi dans le journal "Le Progrès" que 144 demandes avaient été déposées dans la Loire (St-Etienne + Roanne).
Pour le moment, RESF42 a connaissance de 12 régularisations parmi les familles de la région stéphanoise que le réseau a soutenues, et de 3 refus. Sur les 12 régularisations, 10 entrent strictement dans la procédure ouverte par la circulaire Sarkozy.
3 régularisations étaient par ailleurs connues fin juillet sur Roanne.

Reste que ces derniers jours, plus rien n’est annoncé (ni régularisation ni refus). Comme si la Préfecture s’adaptait au quota annoncé par Sarkozy, et était en train de voir qui allait être régularisé, en fonction du nombre de "places" ?
Il semble que les réponses devraient "tomber" entre le 25 et le 30 août.

RESF a d’ores et déjà fixé 2 rendez-vous :
-  une réunion des "parrains militants" des familles de sans papiers, vendredi 25 août à 18h, à la FCPE, 3 rue Rouget de Lisle.
-  un rassemblement des citoyens, parents d’élèves, enseignants, militants, après la rentrée scolaire... samedi 2 septembre à 10h30 Place Jean Jaurès.

Rappel pour joindre RESF42 :
Contact par mail : resf42@yahoo.fr
Par téléphone : 04.77.41.33.21 - 06.75.81.77.07
Par courrier : RESF42 Bourse du travail, 4 cours Victor Hugo 42000 St-Etienne.



2 livres d’actualité...

-  "Écoliers, vos papiers !", écrit par Anne Gintzburger, avec Réseau éducation sans frontières

Ce livre parle de la menace de l’expulsion qui pèse chaque jour sur des élèves scolarisés en France, parce qu’ils sont étrangers et enfants de sans papiers. Cette enquête rapporte des histoires d’enfants d’immigrés autour desquels le soutien s’organise et rappelle les dangers qui guettent les mineurs livrés à eux-mêmes ou expulsés.
Le livre est paru en mai chez Flammarion. Prix : 18 euros.
ISBN : 2-08-069020-5 - EAN : 9782080690203

-  "Votre voisin n’a pas de papiers, paroles d’étrangers" est publié par la Cimade aux Editions La Fabrique.

"Pendant plusieurs années, M. Mehdi a été autorisé à vivre en France mais n’a jamais eu le droit de gagner sa vie en travaillant légalement. Faute de pouvoir gagner de l’argent autrement pendant l’examen de sa demande d’asile, Mlle Misengabo a été contrainte à la prostitution. M. Kone, qui ne sait ni lire ni écrire, a eu sa demande rejetée parce qu’il n’a jamais eu la possibilité d’expliquer oralement pourquoi il a fui son pays...
Ces personnes sont des étrangers que nous croisons tous les jours. Ils sont nos voisins, vivent à nos côtés, travaillent dans nos villes sans que nous soupçonnions les difficultés qu’ils rencontrent dans leur vie quotidienne quand il s’agit pour eux de faire valoir leurs droits.

Pourtant, tous les jours, la presse, la radio, la télévision nous parlent de ces hommes et de ces femmes, soit en s’apitoyant sur leur sort, soit pour affirmer qu’ils posent des « problèmes ». Régulièrement la question des étrangers revient dans les débats publics. Régulièrement les hommes politiques s’attaquent à cette « question » et modifient la loi, lancent des réformes, des plans d’actions, en se justifiant la plupart du temps par une présentation instrumentalisée de la situation des étrangers. Chaque évocation de cette « question » contribue à renforcer une vision déformée, parfois fantasmatique, des étrangers en France.

Forte de son expérience - en région parisienne, ce sont plus de 20 000 personnes qui sont chaque année accueillies, écoutées, conseillées, accompagnées dans leurs démarches -, la Cimade a décidé de réaliser ce livre destiné avant tout à donner la parole à celles et ceux qu’elle accueille tous les jours. Ce sont eux qui témoignent des obstacles qu’il affrontent pour bénéficier de droits aussi élémentaires que celui de se faire soigner, de vivre avec sa famille ou tout simplement d’être entendus. Ils nous racontent leurs difficultés, leurs espoirs, leurs déconvenues, et souvent leur désespoir. Ils nous font sentir la distance entre ce qu’ils vivent et ce que la loi attend d’eux, la « normalité » qui conditionne une présence légale en France.
25 témoignages abordent chacun plusieurs des obstacles récurrents auxquels sont confrontés les migrants. Chaque histoire illustre l’expérience vécue par un grand nombre de personnes qui s’adressent à la Cimade.

Un descriptif rapide de la législation actuelle, une mise en perspective historique, des éléments chiffrés et des citations d’élus accompagnent chaque thème : Avoir des papiers et vivre en France : les étrangers en France depuis longtemps / se soigner en France / trouver une protection / travailler en France / demander et obtenir l’asile.
La procédure : les conséquences des législations européennes / conditions d’examens / la « loterie » du droit d’asile / les déboutés.
En annexe, les principes et le fonctionnement du droit d’asile et du droit au séjour des étrangers en France ainsi que les principales dates de l’évolution des droits.

Ce livre a té publié en avril 2006. Un spectacle théâtral a été créé à partir du livre...
ISBN : 2-913372-53-8, 192 pages.

Contact Cimade : Cimadeloirebur@aol.com


Les photos sont de Marie-Pierre Vincent et de Martine Chevalier.


Expulsions de Cachan : la france de Sarkozy est celle des CRS, de l’injustice, du racisme et de la honte.


Des moyens militaires
Les bousculades, les enfants qui essaient de comprendre et qui pleurent.
Le tri entre ceux qui ont des papiers et ceux qui n’en n’ont pas,
A signaler la présence alibi de la Croix Rouge présidée par Mattei, ex-ministre de la santé et monsieur canicule 2003, dont les tentes ont aussi servi à cacher la manoeuvre des policiers aux yeux des caméras...
Ceux qui n’ont pas de papiers (une centaine de personnes) ont été embarqués vers un centre de rétention, pour être expulsés.
Peut-être reviendront-ils avec un prochain bateau, si celui-ci ne coule pas, comme cela vient encore d’arriver ce samedi 19 août au sud de l’Italie.
On pille l’Afrique, le Sud.
Et on lui fourgue des produits subventionnés qui tuent son agriculture, condamnent les peuples à la misère, à quitter les villages pour aller dans les bidonvilles puis venir tenter leur "chance" en Europe.
A moins qu’ils n’aient utilisé les armes qu’on leur a vendues pour s’entretuer.
S’ils survivent, on les renvoie...

A Cachan, la solidarité et la Résistance continuent.
Notre France et celle de Sarkozy, ça fait 2.



_



Télécharger le tract RESF42 pour les rassemblements du 2 et 16 septembre

Télécharger le tract de rentrée RESF42

Télécharger l’affichette RESF42

> RESF42 appelle à se rassembler samedi 2 septembre à 10h30 place Jean Jaurès
20 août 2006

Hommage - lire sur www.planetenonviolence.org

"Etranges Etrangers", de Jacques Prevert.

A tous les sans papiers recalés de SarkoKlarsfo...
A tous les clandés obligés de retourner à leur vie souterraine, parce qu’ils n’ont pas été "sélectionnés" par Sarko et son fidèle collaborateur Serge Klarsfeld qui a passé plusieurs mois, volontairement, dans une unité de brutes, celle de la police des frontières sioniste à chasser d’autres clandestins sur leur propre terre, les palestiniens.

Répondre à ce message

> RESF42 appelle à se rassembler samedi 2 septembre à 10h30 place Jean Jaurès
21 août 2006

squat de Cachan :

http://www.squatcachan.ras.eu.org/

Répondre à ce message

> RESF42 appelle à se rassembler samedi 2 septembre à 10h30 place Jean Jaurès
24 août 2006

Squat de Cachan

Propositions pour un protocole d’accord

22 août 2006

Voici pour infos les propositions faites par les délégués pour un protocole d’accord :
-  Volonté d’hébergement sur un même site des expulsés du BtF du CROUS de Cachan jusqu’à leur relogement définitif, avec éventuellement une contribution financière des intéressés en fonction de leurs ressources, dans le bassin d’emploi du Val-de-Bièvre.
-  La possibilité de mener une vie de famille normale dans cet hébergement (soins aux enfants, préparation des repas, proximité des commerces), et garantie de la scolarisation des enfants et adolescents.
-  Mise en oeuvre des dispositions de relogement étudiées par le G.I.P. Habitat.
-  Communication de la liste des APRF édictés par la Préfecture du 94, ainsi que la liste des personnes actuellement à l’hôtel.
-  Annulation et non-application des mesures d’éloignement du territoire, moratoire des APRF et levée du dispositif policier, notamment autour des lieux d’hébergement.
-  Le maintien dans le site d’hébergement de tous les expulsés jusqu’à leur régularisation au regard des dispositions de la Convention Européenne des Droits de l’Homme et de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant et compte-tenu de la jurisprudence du Conseil d’Etat en matière de maintien dans les lieux pour les bénéficiaires de l’A.S.E.
-  La création d’un comité de suivi et de vigilance concernant le processus de relogement et de régularisation, comme proposé par les élus du Val-de-Marne.

Pour les délégués des expulsés du BtF
Fait le 22 août 2006

M. Fidele NITIEMA
Chantal RICHARD, Comité de soutien

Répondre à ce message

Dans la même rubrique :
Aminata Traoré : Migrations africaines et violences
400 personnes mercredi au Palais de Justice pour soutenir le Père Gérard Riffard.
Avec RESF, construire la solidarité jour après jour...
RESF partout !
“Nous vivons, nous étudions, nous restons ensemble”.
A Firminy, la mobilisation se poursuit autour des familles Arsakaev et Petrovic menacées d’expulsion.
Non à l’expulsion de la famille Covaci !
Euron, Arber, Béchar et leur mère libérés du centre de rétention de Lyon.
Une réforme gravement régressive du droit d’asile.
63 migrants morts en Méditerranée : l’armée française mise en cause pour non-assistance à personne en danger




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil