Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Egalité des droits / Antiracisme >
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
Non au contrôle génétique de l’immigration. La pétition aux parlementaires à signer sur le site de “Sauvons la recherche”...
dimanche 7 octobre 2007

"L’utilisation de tests génétiques pour contrôler l’immigration, actuellement en discussion au Parlement, constituerait une mesure régressive profondément choquante, car elle viserait à discriminer une certaine catégorie de la population, et ouvrirait insidieusement la porte au fichage génétique."

Après l’Assemblée nationale, le Sénat vient d’adopter (dans des termes différents de l’Assemblée, en prétendant l’atténuer, mais l’essentiel y est), le projet de loi Sarkozy-Hortefeux sur la maîtrise de l’immigration instaurant un recours aux tests ADN. En plus, il a adopté l’interdiction d’accès aux centres d’hébergement d’urgence pour les sans-papiers... Et, au-delà de l’amendement “test ADN”, cette loi constitue une aggravation générale de la politique française dans ce domaine.
Le projet de loi devrait maintenant passer le 16 octobre en “commission paritaire mixte”, Assemblée Nationale - Sénat, pour trouver une formulation commune, puis être voté par l’Assemblée Nationale le 23 octobre.

On peut signer la pétition ci-dessous sur le site web de “Sauvons la recherche”

“APPEL AUX PARLEMENTAIRES

Selon la loi actuellement en vigueur en France, les tests génétiques ne sont utilisables qu’à des fins médicales ou de recherche scientifique, ou après une saisine judiciaire. Les résultats de la recherche peuvent permettre certains progrès, mais aussi des utilisations inacceptables. Il serait aberrant que la loi favorise ces dernières. Pour la communauté scientifique, cela constituerait un détournement dangereux du fruit de leurs travaux, qu’elle doit dénoncer.

Or, un amendement à la loi sur l’immigration et le regroupement familial a été voté en première lecture le 12 septembre 2007 à l’Assemblée Nationale. Selon cet amendement, les autorisations à un tel regroupement pourraient se fonder sur des tests de filiation biologique, le plus souvent de paternité. Sa justification serait que lorsque des travailleurs immigrés en situation régulière veulent faire venir leurs enfants en France, l’administration n’est pas toujours certaine qu’il s’agisse exclusivement de leurs enfants biologiques. Si les parents qui souhaitent légitimement un regroupement familial peuvent payer environ 1000 € le test génétique, selon cet amendement, ils auraient leurs documents en règle plus facilement, bien qu’exclusivement pour les enfants du même sang qu’eux.

En France, les législateurs ont souligné l’importance du fait que le lien de filiation ne pouvait en aucun cas se réduire à sa dimension biologique. L’importance de ce principe est évidente lorsque l’on songe aux enfants adoptés ou aux familles recomposées. Ce principe cesserait-il d’être important pour ceux qui ne sont pas nés en France ? Le droit à vivre en famille, reconnu par la convention européenne des droits de l’homme, serait-il réservé aux Français ou à ceux qui ont les moyens de payer des tests génétiques, présentés avec une hypocrisie certaine comme non obligatoires, mais qui deviendraient vite indispensables ? Ignore-t-on que ce contrôle suplémentaire engendrerait immanquablement des trafics de documents et autres irrégularités ?

En contribuant une fois de plus à stigmatiser les candidats à l’immigration et sous prétexte de réduire un désordre, cette disposition en créerait un autre, infiniment plus grave, car il entamerait pernicieusement des principes éthiques, et ouvrirait la porte au fichage génétique de certaines catégories de la population. L’histoire nous a appris à quels désastres s’exposent les peuples qui acceptent de rogner peu à peu leurs principes éthiques, de banaliser l’inacceptable.

Nous, soussignés, demandons solennellement à nos représentants au Parlement de voter contre l’adoption définitive d’un texte inacceptable, qui ouvrirait la porte à d’autres abandons.”

(44 000 signatures au 7 octobre)


Dans la même rubrique :
Tarik Ramadan : 14 février : réveiller une partie de la société civile...
Rencontre sur l’expérience d’Aubervilliers de création d’un lotissement d’habitat pour des familles roms
Vendredi 27 janvier, avec "Paraboles" et "Survie" au Raminagrobis : des mots, des plumes et du goudron contre la Françafrique et le néo-colonialisme...
Cités en crise, sociétés en crises ? Mardi 22 Novembre à 20h40 sur Arte : "La raison du plus fort", film de Patric Jean, suivi d’un débat.
Deux journées à Marseille sur la situation des Rroms en France et en Europe.
Banlieues, révolte des jeunes : l’heure de vérité. Ré-écouter Laurent Mucchielli dans "Parenthèse", l’émission de Laurence Luret sur France Inter.
Laïcité/discriminations : deux documents qu’il est utile de comparer pour mesurer les dégâts : la loi contre le voile et l’avis du Conseil d’Etat en 1989...
Les faux-semblants de la commission Stasi. Politis n° 787 publie des extraits du document présenté par Alain Gresh à la commission "Islam et Laïcité".
Nouveau rassemblement pour Bayram Bozbiyik ce jeudi 18 juin à 17h30 devant la Préfecture. Non à son expulsion, refusons la séparation d’un père et de son fils, d’un mari et de sa femme.
" France, terre d’accueil ? " : l’Eglise Réformée de St-Etienne-Forez et l’Association Familiale Protestante invitent à une conférence-débat mardi 28 novembre à 20h15




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil