Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Agroécologie >
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
“Afterres 2050” : le scénario sur l’Agriculture, la Forêt, et l’utilisation des terres présenté Jeudi 30 janvier, à 20h, au Lycée de Montravel à Villars
(JPEG)

mardi 21 janvier 2014

Cette rencontre aura lieu avec la participation de M. Couturier, de SOLAGRO.

A l’horizon 2050, l’agriculture et la forêt devront nourrir en France 71 millions d’habitants et le bétail, fournir énergie et matériaux tout en préservant la fertilité des sols, la qualité des eaux, la biodiversité, le climat. Disposerons-nous des surfaces nécessaires pour satisfaire tous ces besoins ? Comment objectiver des visions diamétralement opposées sur le devenir de notre agriculture qui doit pour les uns, recréer de la souveraineté alimentaire et pour les autres, nourrir le monde ? 

Pour alimenter les réflexions, Solagro a conçu un modèle mathématique qui peut tout ingérer ou presque : des tonnes de céréales, de foin, des rendements, des hectares, des assolements, des vaches, des poules, des cochons, des protéines, des glucides, des lipides, des habitants, des tonnes équivalent pétrole, des flux d’import-import, pour ne citer que les paramètres les plus évidents. Contrairement à la plupart des scénarios qui raisonnent sur une « offre » - alimentaire, énergétique - jugée illimitée, Afterres2050 repasse en revue nos besoins alimentaires et les croise avec des contraintes et opportunités multiples : rendements plus importants de certaines céréales avec le climat, réduction des gaspillages, artificialisation des sols contenue dans des proportions raisonnables...

Le premier scénario dit « du 19 mai » fait surtout le pari qu’en 2050, les terres agricoles seront cultivées pour moitié en agriculture biologique, et pour moitié en production intégrée, un modèle qui reprend les fondamentaux de l’agriculture biologique (rotation longues, légumineuses), en s’autorisant l’utilisation d’azote minéral et en cas d’urgence, un recours contrôlé à des traitements pesticides.

Les résultats ? Ils sont encourageants. Du côté des bonnes nouvelles : le mix 50/50 agriculture biologique/agriculture intégré nourrit la France et quelques voisins. Toutefois, notre assiette est vraiment différente, et nos paysages aussi. Plus surprenant : les bouleversements induits par la généralisation d’une agriculture écologique intensive libèrent quelques millions d’ha, lesquels pourraient satisfaire d’autres besoins dans un monde (presque) sans pétrole : production de biomasse pour la chimie verte ou d’éco-matériaux de construction. Du côté des nouvelles tièdes : nous réduisons par 2 (et non par 4) les émissions de gaz à effet de serre de la filière agricole et alimentaire, étant entendu que d’autres leviers peuvent améliorer ce résultat.

La suite ?

Venez l’écouter, jeudi 30 janvier, à 20h, au LPH de Montravel (Villars)

Un pot de l’amitié viendra clôturer cette conférence.

Il est demandé de confirmer sa présence, par téléphone ou retour de mail à :
martine.jeune@educagri.fr
ou patrick.jasserand@educagri.fr
ou stephane.auclair@educagri.fr


http://www.lyceemontravel.fr

http://www.solagro.org


Dans la même rubrique :
Pour participer au financement du film d’Honorine Périno : "Les agronautes"...
Agroécologie : guidage par l’âne ou par le satellite ? "Du tracteur à l’âne" : conférence gesticulée par Marc Pion, mardi 29 novembre à Veauche (20h30 à l’Escale)

(JPEG)

Agroécologie : Enseigner à produire autrement... Conférence au Lycée agricole de Précieux et visite de fermes mardi 6 octobre
(JPEG)

(JPEG)
Manifeste pour un XXIe siècle paysan : le nouveau livre de Silvia Perez-Vitoria vient de paraître

“Les moissons du futur” et Marie-Monique Robin au Lycée agricole de Chervé mardi 26 mars
(JPEG)

Détroit : l’agriculture urbaine, antidote à la désindustrialisation ?
(JPEG)

Lo Festenal LES MAUVAISES HERBES : 4ème édition les 21 et 22 novembre à Chadrac
(JPEG)

(JPEG)
Soirée ciné-débat autour du film "Pierre Rabhi, Au nom de la Terre", mardi 9 avril au cinéma Le France à St-Etienne...



Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil