Mon site SPIP

Accueil > Réseau Solidarité Rroms > Le réseau de solidarité interpelle le conseil municipal de St-Etienne

Situation des familles Rroms

Le réseau de solidarité interpelle le conseil municipal de St-Etienne

RDV à 17h30 devant l’Hôtel de ville

lundi 26 novembre 2007, par Georges Günther

Pour le rétablissement du chauffage et de l’électricité aux familles roms et pour l’ouverture de discussions sur la mise en route de solutions d’hébergement et de logement dignes et durables, le réseau de solidarité invite toutes les personnes qui se sentent concernées au conseil municipal de Saint Etienne de ce lundi 26 novembre.
Rendez vous dès 17H30 sur les marches de l’hôtel de ville.

Ce lundi 26 novembre il y a une séance du conseil municipal de Saint Etienne.
Le réseau de solidarité avec les roms de Saint Etienne va s’y rendre pour distribuer aux conseillers municipaux et au maire une lettre qui leur demande de mettre à l’ordre du jour du prochain conseil la question de l’hébergement et du logement des roms.
Vous en trouverez un exemplaire en pièces jointes.
Et en urgence nous demandons que les conditions minimums de dignité soient assurées aux familles qui vivent sur le site de l’ancien groupe scolaire de Montplaisir.
En effet tout est fait actuellement pour leur rendre la vie impossible et les mettre en danger.
La mairie a mis quinze jours pour déboucher les WC qui débordaient, malgré plusieurs appels téléphoniques. La benne à ordures a été enlevée pour la vider et n’a pas été ramenée depuis une semaine. Le chauffage comme l’électricité sont toujours coupés dans le bâtiment de l’école primaire par décision du maire.

Toutes les personnes qui se sentent concernées sont invitées à venir dès 17H 30 sur les marches de l’hôtel de ville.
Le conseil municipal commence à 18H. Il est public, tout citoyen peut librement y assister.


La lettre du réseau de solidarité aux conseillers municipaux
L’hébergement des Roms à St-Etienne. Réaction à l’article paru en octobre 2007 dans la revue municipale "Aujourd’hui St-Etienne" (page 19) - Adeline Combat - Anne-Sara Le Cardiet

La lettre du réseau de solidarité au maire et aux conseillers municipaux

Réseau de solidarité avec les Roms
24, rue des Martyrs de Vingré
42 000 SAINT-ETIENNE
06. 87. 50. 84. 42.
06. 83. 28. 82. 17.

Monsieur le Maire,
Mesdames, Messieurs les conseillers municipaux,
Mairie de SAINT-ETIENNE

Fait à SAINT-ETIENNE,
Le 26 Novembre 2007,

Objet : Demande d’inscription à l’ordre du jour du conseil municipal de la question de l’hébergement et du logement des personnes Roms.

Monsieur le Maire,
Mesdames, Messieurs,

Nous vous sollicitons personnellement par rapport aux conditions d’hébergement des personnes Roms dans notre ville.
Peut-être pensez-vous que nous sommes pénibles à vous harceler au téléphone, en visite ou par courrier, mais si les conditions de vie des Roms étaient décentes, nous ne le ferions pas. C’est parce que la situation est inacceptable que nous vous interpellons.
Nous pensons que tout être humain a le droit d’être considéré comme tel. Nous pensons que les droits de l’homme sont violés et qu’il faut vite les faire respecter.

Nous vous demandons par cette lettre de bien vouloir aborder lors du prochain conseil municipal le problème de l’hébergement de ces personnes, que nous savons dans une grande précarité. Nous vous rappelons que des dizaines d’enfants sont concernés.

Nous vous joignons la réaction de deux travailleuses sociales du réseau de solidarité, à l’article publié dans la revue de la ville en octobre 2007 : « L’hébergement des roms en question à Saint Etienne ».
Nous partageons leur point de vue.
Certes leur texte est un peu long, mais accordez-vous le temps de la lire.

Depuis qu’elles l’ont rédigé, début novembre, la situation s’est aggravée.
En effet, malgré de multiples relances auprès du cabinet du maire et du DGA chargé du problème, il a fallu quinze jours pour que l’ordre soit donné de venir déboucher les toilettes qui débordaient. La benne à ordures a été emmenée à la décharge mais n’est pas revenue depuis plus d’une semaine ! Le chauffage et l’électricité sont toujours coupés sur décision du maire dans le bâtiment de l’école primaire de Montplaisir où vivent plusieurs familles. Le maire voudrait contraindre 130 personnes à s’entasser dans un bâtiment de six classes.
S’agit-il de rendre la vie impossible à ces personnes pour qu’elles s’en aillent ?

Des être humains vivent donc à côté de chez nous sans chauffage, sans lumière ou avec de la lumière en intermittence, sans eau chaude, sans w.c. ni douches, avec des ordures qui s’accumulent, l’odeur des égouts...

En tant que citoyens et élus, nous vous appelons à traiter de ce sujet avec humanité. Nous avons collectivement la responsabilité de prendre en compte la demande de toutes personnes réfugiées sur notre territoire. La solidarité est une dimension du renouveau de notre ville.

L’urgence est au chauffage et au rétablissement des conditions sanitaires.
Ensuite il faudra réfléchir avec l’ensemble des pouvoirs publics, avec les personnes concernées et les militants, à des solutions d’hébergement et de logement durables, à l’accès à l’emploi. Il s’agit de donner le temps à ces personnes de construire une vie digne.

Nous espérons sincèrement que vous pourrez traiter de ce sujet dès le prochain conseil municipal et que vous contribuerez à une issue favorable pour ces personnes.
Nous sommes disponibles pour vous rencontrez si vous le désirez.

Nous vous prions de croire, Monsieur le Maire, Mesdames, Messieurs, en nos salutations les meilleures.

Le réseau de solidarité avec les roms

Travaillent dans le réseau de solidarité plusieurs associations : ALPHA, ATD Quart Monde, ATTAC, CCFD (Comité catholique contre la faim et pour le Développement), DAL (Droit Au Logement), Secours Catholique, Tous les chemins mènent aux Roms, Association Solidarité Rroms, Ligue des Droits de L’Homme, et de nombreuses personnes à titre individuel.

Vous pouvez retrouve le texte des deux travailleuses sociales sur le site du Portail pour l’accès aux droits sociaux : http://www.droits-sociaux.fr/article.php3?id_article=195 et plusieurs textes d’informations sur la situation des roms sur le site des réseaux citoyens : http://www.reseauxcitoyens-st-etienne.org