Mon site SPIP

Accueil > Réseau Solidarité Rroms > Familles et enfants Rroms : la solidarité est en marche pour trouver des (...)

Familles et enfants Rroms : la solidarité est en marche pour trouver des solutions dignes de logement et d’hébergement.

samedi 26 juillet 2008

9 jours que les familles Rroms expulsées de Montplaisir et dont les affaires ont été détruites sont sous des tentes autour du kiosque de la place Jean Jaurès.
La solidarité de très nombreux stéphanois et de nombreuses associations a été assez extraordinaire. C’est que ce dont il est question là, c’est de la dignité humaine. Si nous laissions faire, ce ne serait pas grave seulement pour les familles et enfants Rroms. Nous aussi n’en sortirions pas indemnes. On peut méditer sur ce qui est en train de se passer en Italie...

3266 signatures ont été recueillies place Jean Jaurès sur une pétition demandant au Maire de St-Etienne le relogement des familles expulsées. Elles ont été remises au fur et à mesure en mairie.
Chaque jour des personnes et des associations apportent de la nourriture, après avoir apporté des tentes...
Des centres sociaux, des amicales laïques, le collectif des animateurs sociaux-culturels, des artistes, emmènent les enfants ou viennent organiser sur place des activités avec eux. Ainsi avec le Parc de Montaud, le centre social de La Cotonne-Montferré, le centre social de la Dame Blanche, l’Amicale laïque du Crêt de roc, les enfants Rroms ont pu aller à St-Victor samedi dernier, au lac des sapins jeudi, à la piscine vendredi et au cinéma en plein air ce samedi...
Mardi soir, entre 200 et 300 personnes ont formé une chaîne humaine autour du kiosque.
Lundi, plus de 70 personnes des associations se sont rencontrées à la Bourse du travail.
Mardi, plus de 30 associations sont allées en délégation en mairie et plusieurs ont depuis publiquement exprimé leur solidarité.
Jeudi, nouvelle réunion des associations à la Bourse du travail pour voir comment sortir du blocage, puisque la mairie de St-Etienne reste malheureusement pour le moment sur une position de fermeture totale. Car déplacer les familles et enfants Rroms sur un terrain nu à Montmartre, sans rien dessus, ce n’est pas une solution, c’est mettre en place un nouveau bidonville, pire qu’un squat dont les familles et le réseau de solidarité ne veulent plus...

Dans le mouvement de solidarité tout le monde est arrivé à la conclusion que ce qui compte, c’est de trouver des solutions concrètes et pour cela toutes les bonnes volontés sont nécessaires : associations, évêché (qui met en place un logement pour 5 personnes), élus et mairies de l’agglomération stéphanoise, comme celle de St-Chamond qui met en place l’accueil d’une famille de 5 personnes (2 adultes et 3 enfants), particuliers qui font des propositions d’hébergement d’urgence ou de location de logements plus durables...

C’est ce travail qui est en cours maintenant.
L’important c’est ça : trouver des solutions dignes, au fur et à mesure et le plus vite possible, parce que bien sûr, ça ne peut pas durer à Jean Jaurès.

Le réseau de solidarité a lancé un appel à tous. Toutes les propositions sont bienvenues.
On peut contacter :
- Anne-Sara Le Cardiet 06 82 31 24 86
- Adeline Combat 06.83.31.94.78.
- Marie Pierre Vincent 06. 87. 50. 84. 42.
- Georges Gunther 06. 83. 28. 82. 17.

Celles et ceux qui le souhaitent peuvent aussi apporter une aide financière (chèques à l’ordre de “Association Solidarité Rroms” à adresser à :
Réseau de solidarité avec les Rroms - 24, rue des Martyrs de Vingré - 42 000 Saint-Etienne).

Des images de la solidarité et de la vie au campement Jean Jaurès :

- Deux albums photos et diaporamas de Raphaël et Marie Girardi :

Afficher l’album 1

Voir le diaporama 1

Afficher l’album 2

Voir le diaporama 2

- Une vidéo de Jérôme Depp sur la chaîne humaine de mardi soir

http://www.dailymotion.com/7bart7/video/x68r21_rroms-saintetienne_news

- Sur le site http://solidariterroms.mi-blog.net, on peut revoir le travail réalisé ces derniers mois avec les enfants et les familles Rroms.

- Sur l’histoire des Rroms à St-Etienne depuis 2003, voir la rubrique Tous les chemins mènent aux Rroms


Dimanche - 10 ème nuit, 11 jour. Musique !

Bonjour ,
Levés très tôt ce matin.
les camions qui nettoient les rues font un bruit d’enfer.
Aujourd’hui, pas de photos.
Du son.
Car les soirées sont propices aux chants et à l’accordéon.

En pièce jointe :
“Paradis”, chanté par Mirella et Pavel.
(à ouvrir avec n’ importe quel lecteur de son)

kiosqueparadis

- 
C’est notre "tube" de l’été, on l’entend tout le temps.
Et les enfants le reprennent en choeur.
Nous avons presque une chorale !
Les passants s’ arrêtent et dansent dans la poussière de la place
Jean-Jaurès.
Il a pas mal plu hier,
les tentes sont un peu trempées.
Cela fait quand même 10 nuits et 11 jours !

Messages

  • Bonsoir

    Depuis maintenant 11 jours et 10 nuits les familles rroms expulsées de l’école de Montplaisir campent autour du kiosque de la place jean Jaurès.

    Sans la solidarité quotidienne exceptionnelle elles ne pourraient pas tenir, ni matériellement ni moralement. Bien évidemment les choses ne peuvent pas durer longtemps dans des conditions aussi dures. Il s’agit maintenant de trouver des solutions dignes d’hébergement et de logement. L’appel à la solidarité de tous que nous avons lancé, a eu un écho positif du côté de plusieurs mairies de l’agglomération stéphanoise : St Chamond, Roche la Molière, Sorbiers, Firminy, de l’évêché, du milieu associatif, de particuliers. D’autres pistes vont sans doute être explorées par d’autres mairies et associations. Mais nous sommes loin du compte pour permettre le relogement de toutes les personnes expulsées. Il est nécessaire que d’autres propositions soient faites. Les familles sont de diverses compositions avec 1, 2, 3 ou 4 enfants, des couples sans enfants, des célibataires. Certaines familles perçoivent la CAF et peuvent bénéficier des aides au logement (allocation logement ou APL).

    Il est indipensable que la mairie de Saint Etienne prenne maintenant sa part à ce mouvement de solidarité. Elle a une responsabilité particulière puisqu’elle a décidé d’expulser ces personnes. Elle dispose aussi de beaucoup plus de moyens et de possibilités que d’autres petites communes de l’agglomération. Il semble d’ailleurs qu’une petite ouverte s’amorce. Deux adjoints de St Etienne sont venus nous rencontrer au kiosque de Jean Jaurès vendredi après midi. Nous avons convenu d’une réunion de travail en mairie pour ce lundi 28 juillet à 15H.

    Pour faire le point de la situation une rencontre aura lieu lundi 28 juillet à 19H sous le kiosque.

    Pour le réseau de solidarité avec les rroms de St Etienne
    Georges Günther

    dimanche soir