Mon site SPIP

Accueil > Justice sociale / Droits sociaux > Forum des droits sociaux > Un "Forum des droits sociaux" se met en place

Un "Forum des droits sociaux" se met en place

Une journée de travail le 21 février à St-Etienne

mardi 13 janvier 2004, par Georges Günther

Lors de la journée nationale d’action du 6 décembre dernier contre le chômage et la précarité décidée par les organisations de chômeurs (APEIS, MNCP, AC !, Comités chômeurs CGT), les signataires de l’appel pour une alternative à gauche avaient pris l’initiative d’appeler à un rassemblement devant la préfecture, à st-étienne, suivi d’un forum des droits sociaux.
Pendant deux heures, 34 personnes ont échangé leurs expériences et conceptions sur l’indemnisation du chômage, le RMA, l’activité des CCAS notamment de celui de St-Etienne, la lutte contre l’échec scolaire, un revenu minimum garanti au niveau européen, la dégradation des normes de travail et la dignité au travail...
La question de l’exercice de la citoyenneté pour ceux que les médias qualifient d’exclus a été également abordée. Comment en faire des acteurs des politiques sociales qui pour le moment leurs sont octroyées souvent avec défiance, parfois avec mépris. L’idée d’aller vers un budget participatif pour l’action sociale au niveau communal, intercommunal, voir départemental a été évoquée.

Il a été décidé de pérenniser ce forum des droits sociaux, et de préparer une réunion de travail le samedi 21 février sur l’ensemble de la journée.

Quelle est l’ambition du forum des droits sociaux ?
Le forum des droits sociaux a l’ambition de devenir un lieu d’échange entre tous ceux qui interviennent dans le domaine humanitaire, pour les droits sociaux, contre le chômage, la pauvreté et les exclusions (organisations humanitaires, syndicats, militants et spécialistes des droits sociaux, organisations de chômeurs, enseignants, associations de l’enfance, élus, militants intervenant sur le terrain politique...) et ouvert à la parole et à la réflexion de ceux qui subissent la pauvreté, le chômage, la précarité, qui sont en fin de droits, au RMI ou sans ressources.
Un forum où s’échangent expériences, réflexions, analyses et démarches. Un lieu de mutualisation pour plus d’efficacité, pour préciser des propositions concrètes à faire avancer ensemble. Un lieu où l’on peut éventuellement se mettre d’accord sur des actions, des campagnes communes ou coordonnées.
Nous voulons aussi y parler de conceptions de l’homme, et de la société, décortiquer les politiques sociales, de gestion du chômage et de la pauvreté, élaborer de nouvelles visions et propositions. Il est indispensable que tous ensemble nous puissions nous donner plus de pouvoirs d’interventions.
La journée de travail du 21 février s’inscrit dans cette démarche.

L’objectif de la journée de travail du 21 février :
Elle permettra une mise en commun et un approfondissement sur différentes questions, de créer des liens et d’ouvrir des perspectives.
Elle est ouverte à toutes les organisations humanitaires, aux syndicats, élus, professionnels de l’action sociale, militants des droits sociaux, associations de l’enfance, enseignants, aux chômeurs, aux précaires, aux Rmistes, aux jeunes sans ressources, à tous ceux qui veulent réfléchir et agir pour construire une nouvelle vision qui dépasse les limites des politiques sociales actuelles.

Organisation de la journée :
9h30-12H séance plénière avec différentes interventions
12H-14H repas
14H-16H travail en atelier
16H-17H compte rendu des ateliers en séance plénière.

Premières propositions de thèmes pour les ateliers :
Mais cette journée de travail sera bénéfique si elle est construite à partir de vos préoccupations. Aussi n’hésitez pas à proposer des thèmes, des questions que vous souhaitez voir aborder, approfondir et qui peuvent faire l’objet d’un atelier, des initiatives que vous voudriez présenter, voir des spécialistes que vous souhaiteriez voir intervenir.

- La citoyenneté des plus pauvres. Quel budget participatif de l’action sociale au niveau communal, intercommunal, départemental ?
- Les politiques de formation et d’insertion : quelle évaluation, quelle conception ? Le PLIE à St-Etienne.
- De quelle manière et à quel niveau faut-il indemniser le chômage ? Le droit à la formation.
- Droits sociaux et services publics.
- Les normes et les conditions de travail. Faut-il accepter n’importe quel type d’emploi ? Quelle dignité au travail ?
- Les politiques d’aides sociales d’urgences (CCAS, PLU) : transparence, moyens, modalités d’accès.
- La lutte contre l’échec scolaire : une action essentielle contre la pauvreté.

Le lieu de cette réunion de travail n’est pas encore fixé. Des contacts sont en cours avec l’université de St-Etienne.

Une réunion de préparation aura lieu mercredi 14 janvier à 18H30 à l’amicale laïque de Beaubrun 14 rue Claude Deverchère 42000 St-Etienne. Elle est ouverte à tous ceux qui sont intéressés par cette journée de travail.

Georges Günther
06 83 28 82 17
georges.gunther@wanadoo.fr