Mon site SPIP

Accueil > Justice sociale / Droits sociaux > Travail / Emploi / Retraite > Pour les retraites : journée de grèves et de manifestations jeudi 23 (...)

Pour les retraites : journée de grèves et de manifestations jeudi 23 septembre

A St-Etienne : à 10h15, de Chateaucreux à l’Hôtel de ville

jeudi 9 septembre 2010

Plus forte que le 24 juin. Comme ailleurs, la mobilisation populaire contre la réforme Sarkozy des retraites a été énorme dans la Loire, de même que la manifestation, malgré les trombes d’eau que les manifestants ont du affronter comme dans d’autres villes du sud-est du pays.
Ce sont au moins 20 000 personnes qui ont défilé de Châteaucreux à la place de l’Hôtel de ville de St-Etienne. Au plan national, entre 2,5 millions et 3 millions de personnes ont manifesté selon les syndicats.


Et maintenant ? Sarkozy s’efforce de dérouler le scénario qu’il a mis au point avec son équipe. Pendant des jours et des jours, on nous a expliqué qu’on ne peut pas faire autrement, mais que le président de la République entendra et tiendra compte de l’expression et de l’inquiétude populaires (le peuple est un enfant inquiet) en proposant quelques aménagements, mais qu’il est hors de question de toucher au fond du projet Sarkozy : le recul de l’âge du départ à la retraite à 62 ans, et à 67 ans pour toucher une pension à taux plein.
Evidemment, c’est pour le bien de tous, on devrait le comprendre. Nos gouvernants sont des gens sérieux. Et les français de grands enfants.

En réalité, on a affaire à une mise en scène, préparée bien avant la journée du 7 septembre. Aucune vraie discussion - négociation sur la nécessaire refonte du système des retraites en France n’a eu lieu et n’est ouverte.
Les amendements annoncés pour une prise en compte de “la pénibilité du travail” concernent en fait peu de travailleurs, et de façon individuelle. Ils relèvent de cas d’invalidité, pas de la question de la pénibilité.


Bien entendu, la question de la justice sociale, des inégalités considérables, et donc de la répartition des richesses - qui depuis 30 ans s’est modifiée de façon éhontée en faveur du capital et des plus riches - est complètement éludée. Alors que cette question est au coeur du problème, si l’on veut financer les retraites et s’attaquer à bien d’autres maux de la société.

C’est dans cette situation que les organisations syndicales, qui considèrent que les propositions de Sarkozy « ne modifient pas le caractère injuste et inacceptable de la réforme », ont décidé de « faire du jeudi 23 septembre une grande journée de grèves et de manifestations ».
C’est ce jour là que le projet Sarkozy arrivera au Sénat.
Les syndicats appellent aussi à « faire du mercredi 15 septembre, jour du vote par les députés du projet de loi, une journée forte d’initiatives et d’interpellations des députés, des membres du gouvernement et du président de la République dans les départements et les circonscriptions.



Une petite vidéo qui vaut le détour