Mon site SPIP

Accueil > Collectif Zérogm42 > Après le fauchage de tournesol OGM de St-Martin d’Août, le 28 août, dans la (...)

Après le fauchage de tournesol OGM de St-Martin d’Août, le 28 août, dans la Drôme

vendredi 2 septembre 2011

Ce 28 août au petit matin dans la Drôme, 150 faucheurs volontaires venus de Rhône-Alpes et de nombreuses régions de France participèrent au fauchage d’une parcelle de 5000m2 de tournesol muté.

Cette parcelle située à St Martin d’Août, près de Chateauneuf de Galaure, avait été le cadre, le 21 juillet, de la journée de propagande organisée par la commission parlementaire sur le risque ambroisie, le ministère de la santé, l’INRA, la Chambre d’Agriculture, la coopérative Valsoleil ... et au cours de laquelle le CETIOM avait présenté les variétés tolérantes à un herbicide comme LA solution au problème de
l’ambroisie.

Les Faucheurs Volontaires entendaient par ce fauchage dénoncer cette campagne de propagande, et montrer leur détermination à refuser le passage en force des firmes semencières pour imposer aux paysans et aux consommateurs ces OGM cachés.

A l’issue de l’action, les Faucheurs Volontaires ont remis aux gendarmes présents une liste de 70 personnes qui ont participé directement au fauchage.

Le journal de FR3 (au 19/20) sur le fauchage de tournesol muté le 28 août dans la Drôme

Aller à :
http://info.francetelevisions.fr
Entrer dans le site
Dans la colonne de gauche, cliquer sur “journaux”, puis “éditions régionales”, puis sur “Rhône-Alpes”.
Dans la ligne de vidéos du milieu, aller au journal du 28 août.
Le reportage commence à 1mn 05

Fauchage de tournesol OGM : Communiqué des Faucheurs Volontaires

Suite au fauchage d’une parcelle de tournesol muté à St-Martin d’Août le 28 août dernier, les Faucheurs Volontaires confirment que ces variétés tolérantes à un herbicide sont bien des OGM qui ne disent pas leur nom. Ils ne sont pas obtenus par transgénèse, mais sont bien issus d’une manipulation génétique brevetée, la mutagénèse, un des outils des semenciers pour confisquer le vivant.
Contrairement aux OGM issus de transgénèse, ces variétés échappent à la réglementation car la directive européenne 2001-18 - tout en les définissant comme des OGM (Art 2) - les exclut de son champ d’application (Art 3).
Nous, Faucheurs Volontaires, dénonçons la publicité mensongère des obtenteurs de ces variétés qui cachent aux paysans la véritable nature OGM de ces semences en les présentant comme « issues de sélection classique »

La lutte contre l’ambroisie n’est qu’un prétexte pour imposer les tournesols OGM pesticides brevetés.
C’est aussi un leurre car cette plante va devenir très rapidement résistante aux pesticides comme c’est déjà le cas aux USA (*).
Nous demandons à la commission parlementaire contre le risque ambroisie, présidée par Mr Remillier, de s’attacher à rechercher et promouvoir des solutions alternatives aux pesticides pour mieux maîtriser cette plante envahissante. Mr Remillier, ministre de l’ambroisie, n’est pas mandaté par les citoyens pour être le ministre de la propagande des gouvernements Pioneer et BASF en faisant la promotion de leurs variétés OGM et des herbicides qui vont avec.
Mr Remillier parle d’éradiquer l’ambroisie, mais s’active surtout à promouvoir les tournesols OGM pesticides.
Il veut nous imposer les OGM et les pesticides qui vont avec, pour nous éviter l’ambroisie. Mais nous aurons au final les OGM, les pesticides ET l’ambroisie résistante.

Les faucheurs, comme 80% des citoyens de notre pays qui refusent les OGM dans les champs et dans les assiettes, continueront à agir pour dévoiler cette mascarade et refuser les OGM.

31 août 2011

Les Faucheurs Volontaires

(*) Commentaires de Mr Chauvel, chercheur à l’INRA membre de l’Observatoire de l’ambroisie - Revue Phytoma n° 633 d’avril 2010 : « ...En ce qui concerne le mode d’action (inhibiteurs de l’ALS) et les substances actives impliquées dans les résistances de tournesols, l’ambroisie a déjà développé sur de très grandes surfaces des résistances à ces produits dans différents états américains (...) Aussi, la tentation légitime des agriculteurs et des préconisateurs, d’utiliser des variétés résistantes sur les zones les plus infestées, pourrait avoir pour conséquence de favoriser rapidement la sélection d’ambroisies résistantes, le risque étant d’autant plus important que la densité des populations d’ambroisie est fort ... ». Etc...