Mon site SPIP

Accueil > Réseau salariat > Le travail bénévole : Engagement citoyen ou travail gratuit ?

Le travail bénévole : Engagement citoyen ou travail gratuit ?

Rencontre avec Maud Simonet mardi 2 avril à 20h au Remue-Méninges.

mercredi 6 mars 2013

Maud Simonet est chargée de recherches au CNRS, et à l’IDHE-Nanterre (Institutions et Dynamiques Historiques de l’Économie). Elle participe à l’Institut Européen du Salariat (voir http://www.ies-salariat.org). En 2010, elle faisait paraître à La Dispute une étude portant sur le travail bénévole, en interrogeant la question de l’engagement et du salariat  “Engagement citoyen ou travail gratuit ?”  (1)

Maud Simonet sera accueillie au Café-Lecture Le Remue-Méninges mardi 2 avril à 20h (59 rue Désiré Claude à St-Etienne).
Voir www.remue-meninges.com.
Auparavant, de 16h30 à 18h30, elle interviendra à l’Université de St-Etienne, au cours d’une conférence co-organisée par le laboratoire de recherche “Education, Cultures, Politiques” et le Centre Max Weber.
(Campus Tréfilerie, 5 rue Tréfilerie, bâtiment D, salle de réunion du centre Max Weber, 2ème étage) Voir http://portail.univ-st-etienne.fr

Le travail bénévole - Engagement citoyen ou travail gratuit ?

Une nouvelle loi sur le service civique. 14 millions de bénévoles en France... : bénévolat et le volontariat s développent et se diversifient. Mais dans l’expérience des bénévoles, les politiques publiques et les pratiques associatives n’est-il question que d’engagement et de citoyenneté ? Ne faut-il pas aussi. et peut-être avant tout voir là du travail ?
Le travail bénévole : travail libre et idéal pour les uns. Et tremplin obligatoire vers l’emploi pour les autres ? Le nouveau statut du volontariat : engagement citoyen pour tous ou sous-emploi pour certains ? Cet ouvrage analyse le travail bénévole et ses enjeux sociaux et politiques. en s’appuyant sur plusieurs enquêtes de terrain sur le bénévolat et le volontariat en France et aux Etats-Unis. Il s’intéresse aux usages de ce travail invisible de la part des acteurs qui s’y engagent. Des pouvoirs publics qui les soutiennent et des organisations dans lesquelles il s’exerce. En articulant ces différentes échelles d’analyse. il met en lumière le rapport ambivalent que le travail bénévole entretient avec le travail salarié.
Ce portrait du bénévole en travailleur, qui nous interroge sur les contradictions de l’engagement, et sa capacité à produire de la précarité, ainsi que l’analyse de la " bénévolisation du travail" auquel il aboutit, s’adresse à tous ceux qui fort vivre et analysent le monde associatif, mais aussi à ceux qui souhaitent réfléchir aux transformations du travail aujourd’hui.

Ce livre est publié aux Editions La Dispute, dans la collection dirigée par Bernard Friot "Travail et salariat", qui analyse le travail en acte et les perspectives qu’ouvrent les institutions du salariat en matière de statut social des personnes et de production de la richesse.

Ce livre est disponible à la Librairie Lune et L’autre, 19 rue Pierre Bérard 42000 Saint-Étienne. Tél : 04 77 32 58 49.

Pour aller plus loin...
Une interview de Maud Simonet dans Article XI
http://www.article11.info/?Maud-Simonet-Le-travail-benevole

Le plan du livre...

Sommaire

Introduction

Première partie. Les usages sociaux du travail bénévole : entre l’idéal du travail et sa réalité

Chapitre premier. La carrière : entre cumul et sacrifice

Les différentes étapes de la carrière du bénévole

Les carrières bénévoles et leurs interactions avec les carrières professionnelles

Le travail bénévole, part cachée de la carrière professionnelle

Chapitre II. La norme : « au nom de la citoyenneté »

« Rendre à la communauté » ou la norme de la responsabilité communautaire aux États‐Unis

Donner... pour être utile à la société ou le devoir d’utilité sociale

Le « travailleur citoyen » : des normes de l’engagement aux projets politiques pour le bénévolat

Deuxième partie. Les usages politiques du travail bénévole ou l’invisible politique de l’emploi

Chapitre III. Une affaire d’État

L’héritage tocquevillien et l’oubli de l’État

« Ramener l’État dans l’analyse », la politique fédérale du bénévolat aux États‐Unis

L’institutionnalisation à la française : du statut du bénévole à celui du volontaire

Chapitre IV. « D’une pierre deux coups », la mise au travail (public) des citoyens

Sous‐emploi public et mise au travail : les leçons de l’Amérique

Retour en France : le volontariat, les activités d’utilité sociale et le chômage des jeunes

La position ambivalente du monde associatif face à l’instrumentalisation étatique

Troisième partie. Les usages associatifs du travail bénévole ou l’engagement comme ressource humaine

Chapitre V. Du rôle à la relation de travail, la gestion associative des travailleurs bénévoles

La construction des rôles de travailleurs bénévoles

« Manager » les bénévoles

Chapitre VI. La « subordination inqualifiable » du travail bénévole et ses contre‐pouvoirs

La subordination dans le travail bénévole et volontaire

Le départ et les protestations : les contre‐pouvoirs du travailleur bénévole

Portrait du travailleur en bénévole : « nouvel esprit du capitalisme » et « nouvel esprit de l’associationnisme »

Conclusion.

(1) Elle a également coordonné, en 2012, avec John Krinsky, le dossier du numéro 87 de Sociétés Contemporaines intitulé « Déni de travail. L’invisibilisation du travail aujourd’hui ». Et elle vient de publier aux Presses Universitaires de Paris-Ouest “Le travail associatif”, un ensemble de textes réunis et coordonnés avec Matthieu Hély.