Mon site SPIP

Accueil > Culture / idées > Appel à participer au financement du film "Les chemins de travers" de (...)

Appel à participer au financement du film "Les chemins de travers" de Sébastien Majonchi et ses amis

samedi 11 juin 2016, par Roger Dubien

Seb Majonchi et une équipe de 15 amis sont en train de réaliser un documentaire de 1h45 sur l’écologie, dans lequel il est question des semences, de la consommation, des ogm, du monde paysan, de la bio...
3 ans de travail déjà, et le tournage lui-même a commencé fin 2015. Ce film s’appellera "les chemins de travers".
Aujourd’hui, ils lancent une campagne de financement participatif, car il leur faut - même s’ils travaillent bénévolement sur ce film - trouver 8.000 euros pour le produire. Parce qu’il y a des frais incompressibles : location de matériel de cinéma, frais de route, nourriture, matériels divers comme disques dur...

Avec ce film, l’objectif est de toucher, de sensibiliser un large public, et pour cela, de réaliser "Un documentaire avec une esthétique cinématographique. De la poésie, des émotions, des histoires de vies... une belle image.
"Les chemins de travers" sont les itinéraires croisés de 6 personnes des monts du Lyonnais. Lors de l’écriture du projet notre souhait était de mettre en avant les particularités formidables de ces personnages tant dans leurs modes de vie, de penser ou d’agir. Ces personnes ne sont pas des marginaux mais des individus ancrés dans notre société. Par leur intermédiaire nous aborderons des thèmes actuels et importants à nos yeux tel que les semences, la consommation, la permaculture, les OGM, les brevets sur le vivant, l’agriculture biologique et paysanne, la vente en circuit court ... Notre souhait est de traiter ces sujets dans une approche généraliste car les aborder dans le détail nécessiterait un film bien trop long et notre volonté est de sensibiliser plutôt qu’approfondir. Le parti pris : interviewer des personnes qui ne sont pas "expertes" mais des individus choisis pour leur authenticité et leur implication dans les sujets traités par le film. L’objectif est de rester positif autant que possible. Il existe beaucoup de films alarmistes et nous souhaitons, dans celui-ci, nous attarder sur les solutions plutôt que les problèmes.
Ce qui fait la différence de ce documentaire est notre volonté de le réaliser sous une apparence cinématographique. Le format du film documentaire met souvent en avant "l’informatif" au détriment de "l’esthétique". Dans ce film nous souhaitons donner de l’importance au deux et apporter de la poésie et des émotions. C’est pourquoi un scénario a été écrit, une équipe professionnelle a été constituée, et du matériel cinéma (caméra, lumière et machinerie) est loué afin que le film soit tourné pour le grand écran.
Nous avons opté pour une esthétique cinématographique car nous pensons que les "codes" visuels et scénaristiques du cinéma fictionnel, établis depuis des décennies, permettront une accessibilité plus grande aux personnes n’étant pas habituées aux documentaires "classiques". De ce fait, nous espérons atteindre un public plus large et peut-être pas encore convaincu qu’il est nécessaire que chacun "fasse sa part" pour la planète et pour nos enfants..."

La campagne de financement participatif, avec kisskissbankbank, dure au total 45 jours. Au bout d’une petite semaine, 2370 euros sont réunis, soit presque le tiers de l’objectif.

Tout le projet du film est expliqué ici :
https://www.kisskissbankbank.com/les-chemins-de-travers—2?ref=search
et à cette adresse on peut verser en ligne.

C’est le moment de leur donner un coup de main !

Roger Dubien