Mon site SPIP

Accueil > Démocratie > Démocratie participative > Vers l’écriture d’une plateforme citoyenne

Dans le quartier de Beaubrun à St-Etienne...

Vers l’écriture d’une plateforme citoyenne

Nouvelle rencontre des habitants ce 29 novembre.

dimanche 27 novembre 2005, par Georges Günther

 "Prenons la parole,
agissons tous ensemble pour faire aboutir nos besoins, nos exigences et nos projets.
 
 

Mercredi 16 novembre, 25 personnes du quartier (habitants, enseignants, militants d’associations) se sont réunies pour discuter de l’explosion de colère violente.

Un échange utile pour mieux comprendre ce qui s’est passé, un dialogue fructueux à installer dans la durée, pour mieux vivre ensemble et se donner les moyens de faire entendre nos besoins et nos aspirations, d’agir pour construire des solutions.

Voici quelques questions et réflexions abordées :

- L’école : « les moyens dérisoires dont dispose l’éducation prioritaire... ».

- L’emploi et la formation : « les discriminations systématiques... les portes des emplois qui sont claqués au nez des jeunes.... Du travail, gagner leur vie, être respecté, voilà ce que veulent les jeunes ».

- La rénovation urbaine : « Des familles, des personnes âgées seules demandent de rester sur le quartier parce qu’elles y ont des liens... Il faut aussi respecter les anciens ».

- Le racisme au quotidien  : « pas seulement dans l’emploi, mais dans tous les domaines (logement, école...)... On se bat trois fois plus pour pouvoir prouver qu’on est capable de faire aussi bien que les autres ».

- Des comportements inadmissibles de policiers : « Contrôles plusieurs fois par jour, humiliations, arrestations violentes ... il faut faire connaître ces comportements ... Ne pas laisser les jeunes seuls face à la police ... des jeunes du quartier vont passer au tribunal : comment les accompagner, les aider ? ».

- Des jeunes s’en prennent à des institutions. « La bibliothèque et des salariés ont été caillassés. Comment en est-on arrivé là ? Comment établir un dialogue ? »

- Les institutions, les élus : Ils n’entendent pas... parlent et décident à la place des habitants...Comment peut-on régler les problèmes si les gens concernées n’ont pas la parole ?... Peut-être multiplier les espaces de parole, pour se faire entendre et agir ? ».

- Les associations : « Comment peuvent-elles mieux partir des besoins et des projets des habitants, pas seulement des demandes des administrations, pour leurs actions ? »

Il a été décidé de s’engager dans l’écriture d’une plate forme citoyenne : tous ensemble écrire noir sur blanc nos besoins, nos exigences, nos propositions, pour les porter auprès des institutions, des élus, pour agir ensemble et les faire aboutir.

Un processus se met en place.

Pour celles et ceux qui veulent y participer : prochaine rencontre mardi 29 novembre 18h 30
Amicale laïque de Beaubrun, Espace Pibarot, 11 rue de l’Apprentissage.

Compte rendu plus complet de la rencontre du 16 novembre sur Le journal de Beaubrun : http://www.beaubrun.org