Mon site SPIP

Accueil > Justice écologique > Crime climatique : stop ! Attac-Forez invite à une conférence-débat avec (...)

Crime climatique : stop ! Attac-Forez invite à une conférence-débat avec Maxime Combes vendredi 30 octobre à Montbrison

lundi 26 octobre 2015

La rencontre aura lieu à 20h, au centre social de Montbrison, 13 Place Pasteur.
Un stand sera tenu par la Librairie Plein Ciel Lavigne, avec ces livres à disposition, et signature par l’auteur, à partir de 19h30 et en fin de conférence...

Maxime COMBES est économiste, membre d’ATTAC France, co-auteur du livre
« Crime climatique – STOP ! » et auteur de « Sortons
de l’âge des fossiles ! Manifeste pour la transition »
.

CRIME CLIMATIQUE – STOP !

Vagues de chaleur, fortes précipitations, intensification des cyclones,
sécheresses, inondations, feux de forêts, acidification des océans, fonte
des glaciers, ... le dérèglement climatique est déjà là !

Le dernier rapport du GIEC (Groupe d’experts Intergouvernemental sur
l’Evolution du Climat) présente un consensus large et solide concernant
les évolutions du climat en cours et à venir, et sur les efforts indispensables
pour tenter d’éviter des catastrophes ... la catastrophe ! Et la responsabilité
de l’Homme dans le réchauffement de l’air et des océans est désormais
plus qu’une quasi-certitude !

Faut-il le rappeler, nos sociétés ne supporteront pas une hausse des
températures qui, sans changement radical des activités humaines, est
évaluée entre 3,7 et 4,8°c.

Le dérèglement climatique est en cours, il tue, il bouleverse des centaines
de millions de vies, à commencer par celles des plus pauvres et des plus
fragiles.
Des décennies de libéralisation commerciale et financière, alliées à la
puissance des multinationales et de leurs lobbies, ont affaibli la capacité à
faire face à la crise climatique des Etats qui ne jurent que sur le retour de la
croissance.
Depuis plus de vingt ans, nos gouvernants négocient, mais les émissions
de gaz à effet de serre n’ont pas baissé et le climat poursuit sa dérive.
Alors que les constats de la communauté scientifique se font plus
alarmants, les forces de blocage et de paralysie l’emportent.

Les citoyens ne peuvent pas s’en remettre naïvement à la Conférence des
Nations Unies sur le climat de Paris (COP 21 : 30 novembre – 11
décembre 2015).
Notre planète est à la croisée des chemins. Nous savons que les
multinationales et les gouvernements ne changeront pas aisément.

D’où cette conférence, sur Montbrison, « Crime climatique, Stop »,
proposée dans le cadre de la Semaine de la solidarité internationale, pour
savoir, pour comprendre, pour échanger, et pour faire connaître cet appel
de la société civile que l’on peut consulter et signer à l’adresse suivante,
http://crimesclimatiquesstop.org