Mon site SPIP

Accueil > Culture / idées > Quinzaine Kateb Yacine à St-Etienne du 11 au 25 septembre

Quinzaine Kateb Yacine à St-Etienne du 11 au 25 septembre

mardi 23 août 2016

Soirée de lancement de la quinzaine :

MERCREDI 7 SEPTEMBRE 2016 à 20h

LANCEMENT DE LA QUINZAINE à L’ExcuZe BAR
38, rue de la Résistance

Présentation du programme, et
Session spéciale Spoken Words animée par Dimitri
scène ouverte texte et poésie

"Le théâtre est un théâtre de combat ; dans la lutte des classes, on ne choisit pas son arme. Le théâtre est la nôtre. Il ne peut pas être discours, nous vivons devant le peuple ce qu’il a vécu, nous brassons mille expériences en une seule, nous poussons plus loin et c’est tout. Nous sommes des apprentis de la vie."


Plus d’infos :
http://quinzainekatebyacine.blogspot.fr

Renseignements et contact : Sabrina Lorre / ensemble.romana@gmail.com

 La Quinzaine : un auteur, des artistes, une ville, des lieux # 3
Après Richard Brautigan, Rosa Luxemburg, c’est au tour de Kateb
Yacine de venir nous perturber !

• Hommes et Femmes libres, laissez-vous porter par ce vent culturel
populaire qui mobilisera Saint-Étienne et ses alentours pendant une
quinzaine artistique unique afin de redonner vie à l’oeuvre de Kateb
Yacine.

• Chez Kateb Yacine, ce merveilleux écrivain algérien né en 1929 à
Constantine et mort à Grenoble en 1989, tout est métaphore,
chant, soliloque. Son verbe est une musique irradiante nourrie
d’une force souterraine.

• Ses romans, ses poèmes, ses pièces de théâtre, l’ensemble de son
oeuvre écrite en français et dans les langues populaires algériennes
est libre et tranchante. Le combat de Kateb Yacine est la résistance
à l’aliénation, à toutes les formes de domination et au silence.

• Du 11 au 25 septembre, ensemble, tentons une rencontre entre la
création et l’engagement. Tentons une expérience de poésie
politique. Une errance lucide au beau milieu des protestations de
Kateb Yacine, contre les pouvoirs autocratiques et théocratiques.
Tentons de faire nôtre l’idée que le théâtre est un théâtre de
combat ; dans la lutte des classes, on ne choisit pas son arme. Le
théâtre est la nôtre. Il ne peut pas être discours, nous vivons devant
le peuple ce qu’il a vécu, nous brassons mille expériences en une
seule, nous poussons plus loin et c’est tout. Nous sommes des
apprentis de la vie.

• Expositions, ateliers, lectures, projections, débats, scènes
publiques, concerts… seront proposés dans le respect de l’esprit de
l’auteur. Un éclairage accessible mais ambitieux, fragile et puissant
pour que le souffle de l’engagement de Kateb Yacine soit toujours
présent. Le temps d’une quinzaine, comme pour nous rapprocher
de l’intégralité de la pensée de l’auteur ou ne pas la réduire à une