Mon site SPIP

Accueil > Egalité des droits / Antiracisme > Les enjeux de la reconnaissance des minorités. Les figures du (...)

Université de St-Etienne - Parution d’un livre dirigé par Abdelkader Belbahri :

Les enjeux de la reconnaissance des minorités. Les figures du respect

jeudi 15 mai 2008


"Il a fallu attendre un film, Indigènes de Rachid BOUCHAREB, porté par quelques-uns des acteurs emblématiques du cinéma français et héritiers de l’immigration algérienne, pour que l’Etat français réexamine enfin le montant des pensions accordées aux anciens combattants tirailleurs. Faut-il y lire un événement aussi extraordinaire qu’exceptionnel ou bien voir là une manifestation parmi d’autres d’une reconsidération de la place faite à des populations stigmatisées, dominées et pourtant parties prenantes de notre société ?

Cet ouvrage collectif retient la seconde hypothèse et n’a pas pour ambition de produire un discours lénifiant de plus sur l’intégration républicaine. Partant de l’émergence de demandes de respect réciproques entre les institutions et leur public, les auteurs tentent d’identifier, empiriquement et localement, comment divers mobilisations, actions ou dispositifs, ouvrent progressivement des brèches dans ce discours pour faire place à l’altérité et préserver l’intégrité des personnes."

Abdelkader BELBAHRI (né au Maroc) est sociologue, enseignant-chercheur à l’Université Jean Monnet de Saint-Etienne. Il est l’auteur de Immigration et situations postcoloniales (CIEMI-l’Harmattan). Ont contribué à l’ouvrage, Claire Autant-Dorier, Choukri Ben Ayed, Jeanne Chanet-Garcia, Abdelhafid Hammouche, Jacques Ion et André Micoud.

ISBN : 978 2-296-04454-8- Prix 18,50 € ; 188 pages
Édition l’Harmattan


Le sommaire

Introduction
Claire Autant-Dorier et Abdelkader Belbahri

PREMIÈRE PARTIE : REDÉFINITION DES ÊTRES POLITIQUES

Introduction à la première partie
Abdelhafid Hammouche

Engagements publics et citoyennetés
Jacques Ion
Quelques clés d’analyse sur les transformations de la citoyenneté

La torture durant la guerre d’Algérie dans l’actualité (2000-2005) : une « régénération » de l’espace public ?
Abdelhafid Hammouche.
Entend saisir le passage d’un lien clivé (« appartenir » à un seul espace national) à un lien articulé (avoir plusieurs appartenances non exclusives), en examinant le retour que fait dans l’espace public la question de la torture en Algérie.

Les Indigènes de la République ou les frontières de l’identité républicaine
Abdelkader Belbahri.
Se penche également sur ce phénomène de réexamen de l’histoire coloniale à travers l’étude du mouvement initié par l’appel des Indigènes de la République. Il décrit à quelles recompositions identitaires et à quels déplacements des frontières du « nous » et du « eux » procède cette auto-désignation provocatrice

DEUXIÈME PARTIE : EXPÉRIENCES D’ACCESSIBILITÉ

Introduction à la deuxième partie
Abdelhafid Hammouche et Choukri Ben Ayed

Dispositifs ethniques et académiques d’accès et adaptation à l’enseignement supérieur américain
Jeanne Chanet-Garcia
Un éclairage très documenté sur les particularités du système américain d’action positive à partir de l’étude des programmes amérindiens dans les universités (Cornell University en particulier).

De l’exception turque à la reconnaissance d’un nous composite
Claire Autant-Dorier
L’examen des conditions de mise en place et de fonctionnement d’un dispositif qui cible une population par son origine (turque) comme l’attention portée aux manières de faire des agents chargés de cette mission conduisent à souligner la fragilité des équilibres trouvés entre un traitement de la spécificité et la prise en charge des problèmes communs.

Éducation populaire et enjeux de la reconnaissance. Une mobilisation aux marges de l’institution
Choukri Ben Ayed.
La description qu’il propose d’un collectif d’acteurs et d’association dans la commune d’Orange s’attache à examiner les valeurs et les principes qui s’affrontent dès lors que l’on entend faire place, ou donner les moyens de prendre place, à ceux qui sont rejetés et déconsidérés.

CV anonymes : des êtres sans nom et sans visage
André Micoud
Montre de quelle façon l’idée de CV anonymes est proposée comme solution de règlement au problème des discriminations à l’embauche. A l’opposé du système de « positive action » présenté dans le premier texte, il s’agit ici de garantir l’égalité d’accès en faisant disparaître, du moins temporairement, les signes des différences problématiques

Postface
Rada Ivekovic

Bibliographie