Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Collectif "personne à la rue !" > Le collectif « Pour que personne ne dorme à la rue » demande à rencontrer le Préfet de la Loire...
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
FIN DE LA PÉRIODE HIVERNALE...
Le collectif « Pour que personne ne dorme à la rue » demande à rencontrer le Préfet de la Loire...
mardi 23 mars 2010


Le 15 mars, le collectif “Pour que personne ne dorme à la rue” a adressé la lettre ci-dessous au Préfet de la Loire, dans laquelle le collectif sollicite une rencontre pour parler de la situation alors que la période hivernale se termine :

“Monsieur le Préfet,

Depuis maintenant un an, notre collectif d’associations et de citoyens alerte sur la question du logement dans l’agglomération stéphanoise.
Depuis un an, nous avons multiplié les initiatives, fait de nombreuses propositions, accompagné des familles à la rue dans leurs démarches, logé parfois ces familles pour pallier les carences des autorités.

Cet hiver, les craintes dont nous vous avions fait part se sont réalisées, avec des situations d’urgence à plusieurs reprises.
Face à l’urgence, vous avez su prendre les mesures nécessaires comme la réquisition d’un gymnase à la Rivière. Nous nous réjouissons de constater que nos propositions ont trouvé écho, au moins pour certaines d’entre elles. D’autres pourraient se concrétiser, comme par exemple l’ouverture d’un hébergement dans un des pavillons vides de l’hôpital de Bellevue puisqu’il semble que l’administration du CHU n’y est pas opposée.

Mais nos inquiétudes demeurent. Avec la fin de la période hivernale fin mars, que va-t-il se passer ? Que va-t-on faire des quelques centaines de personnes hébergées actuellement dans les divers dispositifs d’urgence hivernale ?

Nos craintes se sont hélas souvent vérifiées. Par ailleurs, nous pensons avoir fait la preuve que notre collectif sait être une force de proposition crédible pour trouver des solutions. C’est pourquoi nous sollicitons un rendez-vous avec vous afin de discuter de la situation dans les semaines à venir.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Préfet, nos respectueuses salutations.

Pour le collectif : Pierre Rachet (AEC), Georges Günther (réseaux citoyens de St Etienne), Robert Grando (Triangle), Odile et Paul Boiron (réseau solidarité rroms), Liliane Boghossian (La Passserelle), Jean Berthéas (Terre des Hommes 42), Bruno Vennin (section LDH de St Etienne), Joël Dupuis (ATD Quart Monde), Marcel Gaillard (comité Loire et Haute Loire Tchétchénie), Marie-Claude Hodin (ACO)

Contact : RESF42 Bourse du travail, 4 cours Victor Hugo 42000 St Etienne.

Participent au collectif « Pour que personne ne dorme à la rue » :
-  des personnes à titre individuel,
-  des associations : l’ACO, l’AEC, Al Qalam, l’Antenne de solidarité du Diocèse, Anticyclone, ATD Quart Monde, le CCFD, le CDAFAL, la CGT, la CIMADE, le CVDH, le DAL, la FCPE, la FSU, la Passerelle, le comité Tchétchénie Loire et Haute-Loire, la LDH, le RESF42, les Réseaux citoyens de St-Etienne, le Réseau de Solidarité avec les Rroms, Sud Education, Terre Des Hommes42, Triangle












Vidéo : Yves Scanu, membre du collectif "personne à la rue" sur TL7 le 17 mars :





Bref compte-rendu de la réunion du collectif “personne à la rue” du mardi 23 mars à la bourse du travail de St-Etienne

Mardi soir lors de notre rencontre nous étions 17 présents, avec plusieurs excusés. Nous avons eu une discussion sur ce que nous pouvions faire pour que la fin du plan hivernal au 31 mars, ne se traduise pas par une mise à la rue pour des dizaines de personnes et familles (le plan hivernal c’est toutes les mesures que prend le préfet pendant l’hiver pour mettre à l’abri les personnes sans logement).
La période qui vient est donc un peu plus critique pour celles et ceux qui n’ont pas de logement ou qui sont dans une procédure d’expulsion (depuis le 15 mars les expulsions locatives sont à nouveaux possibles).
La question que nous nous sommes posés : comment réussir à poser de façon plus forte l’exigence du droit au logement pour tous (demandeurs d’asile, roms, SDF, personnes en instance d’expulsion...) et à obtenir des résultats ?
Maintenant, à St Etienne, pouvoir accéder à un logement est devenu un problème pour beaucoup de familles. En même temps l’idée et l’exigence que le logement est un droit à assurer à tous, la base d’une vie digne, a beaucoup progressé.
Un courrier de demande de rendez vous a été porté au préfet, le 15 mars. Nous n’avons toujours pas de réponse.

Finalement il a été décidé de tenir une conférence de presse le mardi 30 mars à 11H à la Bourse du Travail, pour faire part de ce que nous constatons, redire nos propositions et notre demande de pouvoir en discuter avec le préfet. Toutes celles et tous ceux qui sont disponibles peuvent y participer. Yves doit prévenir la presse.
Nous avons également décidé d’organiser une manifestation à l’initiative du collectif « pour que personne ne dorme à la rue » sur le thème « Un logement c’est un droit, un logement c’est la loi », le samedi matin 12 juin. Cette manifestation se terminera sur une place centrale de la ville de St-Etienne par un forum et un repas partagé, avec des témoignages et des informations sur les initiatives des associations, collectifs, réseaux, syndicats...
Pour préparer cette initiative, un texte de présentation et d’invitation à y participer va être élaboré par un groupe de travail composé d’Agnès, Pierre, Loïc, Georges, Catherine (qu’Agnès doit contacter). Le texte élaboré par ce groupe sera proposé à l’appréciation de tous. Ce groupe est bien sûr ouvert à toutes les bonnes volontés.

Par ailleurs il est possible que l’actualité nous contraigne à des initiatives dans les prochaines semaines.

Plusieurs informations ont également été données :
-  Un des pavillons de Bellevue va être aménagé pour y accueillir des mineurs étrangers isolés. 80 mineurs seraient ainsi accueillis (1). C’est l’association Pierre Valdo qui gèrera cet accueil. Ces mineurs étrangers isolés sont actuellement accueillis dans des foyers avec d’autres mineurs qui font l’objet de mesures de placement. L’aménagement de ce pavillon va donc libérer des places dans ces foyers qui seront disponibles pour ce pourquoi elles avaient été créées.
-  Une rencontre sur l’état du mal logement en France va avoir lieu lundi 29 mars avec la participation de la Fondation Abbé Pierre (FAP) de Lyon. Ce débat se déroulera le matin de 9h à 11H à l’hôtel de Ville salle Aristide Briand (présentation du rapport de la FAP sur l’état du mal logement en France) et l’après midi à partir de 14H à la maison des associations, rue André Malraux (discussion sur la situation stéphanoise). Cela peut-être l’occasion de témoigner sur ce à quoi nous sommes confrontés, sur nos initiatives, et de parler de nos propositions.

Georges Günther.

(1) Selon d’autres informations, il s’agirait plutôt de 50...




Dans la même rubrique :
Pour le respect du droit au logement pour tous, un rassemblement a eu lieu ce vendredi 2 avril devant la Préfecture.
La CGT : "N’opposons pas les misères, combattons-les !"
Au conseil municipal de St-Etienne, c’est : "ferme ta gueule ET cause toujours".
Rassemblement des associations de soutien aux demandeurs d’asile samedi 8 novembre place Jean Jaurès à St-Etienne
Déclaration / prise de position de l’UD-CGT de la Loire à propos des réfugiés et migrants.
Le gymnase municipal de La Rivière à St-Etienne réquisitionné par le Préfet de la Loire
Le préfet doit loger les familles et les enfants qui dorment à la rue. C’est la loi.
Rendez-vous au casse-croûte solidaire vendredi 6 décembre pendant midi place Jean-Jaurès à St-Etienne.
Télescopage à St-Etienne : 300 à 400 personnes qui dorment à la rue, et 100 logements qui partent en fumée...
La chasse aux Rroms, aux personnes à la rue, aux demandeurs d’asile, se déchaîne.




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil