Mon site SPIP

Accueil > Réseau RESF > Une semaine d’actions en mars 2009 dans la Loire

Pour la régularisation des sans papiers

Une semaine d’actions en mars 2009 dans la Loire

Voici des films disponibles pour organiser des rencontres...

samedi 7 février 2009

29 796 étrangers en situation irrégulière ont été expulsés de France en 2008, pour un objectif fixé à 28 000. Voilà le bilan de MM. Sarkozy, Hortefeux et Cie. Voilà un objectif de tenu. Honteux (Pour un bilan plus complet de M. Hortefeux, voir en bas de cette page le tract édité par RESF 63, département pilote du sinistre...).
L’objectif d’expulsion pour 2009 est de 30 000. Ça continuera donc, sous la conduite cette fois du ministre Besson, transfuge du PS, qui ne rechigne donc pas à faire ce sale boulot.

A noter que, face aux violations constantes de la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE) par la France, qui emprisonne, sépare et expulse des parents, des familles entières et des jeunes devenus majeurs mais qui, arrivés mineurs, ont construit leur vie ici, RESF a adressé en janvier un rapport alternatif au rapport de la France au Comité des droits de l’enfant de l’ONU, pour sa pré-session du 4 février dernier.
Ce rapport est téléchargeable sur le site de RESF : http://www.educationsansfrontieres.org/article17699.html

Soit dit en passant, aussi, le nouveau ministre des expulsions a choisi pour directeur de cabinet M. Decharrière, qui s’est illustré ces derniers mois dans la Loire, en tant que Préfet. Ex-directeur central de la sécurité publique (police) avant 2002, il a ensuite fréquenté comme Préfet de la Drôme Eric Besson alors député de la Drôme et le voilà maintenant au front pour la politique de chasse aux enfants et familles sans papiers. C’est une récompense : M. Decharrière avait atteint son quota (160 expulsions pour 2008 dans la Loire semble-t-il) nettement avant la fin de l’année...

Autant dire donc que l’action du Réseau Education Sans Frontières va rester irremplaçable.

Dans la Loire, plusieurs régularisations ont été obtenues fin 2008. Mais des dizaines d’enfants et de familles restent menacés.
C’est pourquoi le RESF et les associations qui l’appuient (une cinquantaine de personnes étaient présentes ce jeudi soir à une réunion à l’invitation de RESF Loire à la Bourse du Travail de Saint-Etienne : sans-papiers et représentants d’associations : Cdafal, AEC, Cimade, LDH, CGT, SUD, PCF, Comité Tchétchénie, Comité Rroms, Réseaux citoyens, RESF Nord et RESF Gier...) viennent de décider de préparer une semaine d’actions du 20 au 28 mars en faveur des sans-papiers.
Chaque association ou mouvement est invité à faire des propositions afin de construire un programme d’initiatives digne de ce nom.
La semaine sera donc rythmée par les initiatives des différentes associations, organisations et collectifs qui voudront y participer : expos, soirées conférences-débats, projections de films, de documentaires, témoignages...
Le point d’orgue (samedi 28 mars) sera une manifestation, pour la régularisation de tous les sans-papiers de la Loire, en direction de la préfecture, avec comme double objectif de déposer une liste la plus longue possible de noms de sans papiers à régulariser et d’obtenir une entrevue avec le Préfet.

Une lettre sera prochainement envoyée au nouveau préfet pour demander la régularisation de tous les sans papiers de la Loire.

Pour préparer la semaine d’initiatives du 20 au 28 mars, une prochaine rencontre aura lieu le jeudi 26 février à 18h à la Bourse du travail. Toutes les associations, syndicats, collectifs qui sont intéressés sont invités. Et chacun est invité d’ici là à réfléchir à ce qu’il pourrait proposer comme initiative.

Un autre rendez-vous annoncé : venir soutenir Michel Guerin, un militant de RESF de Haute-Saône, qui va comparaître devant le Tribunal de Grande Instance de Saint-Etienne le 18 février prochain en audience correctionnelle, 3ème chambre, sous prétexte qu’il aurait outragé, et porté atteinte à la dignité et au respect dû à leurs fonctions, l’ancien préfet, Christian Decharrière, et son directeur de cabinet de l’époque, Laurent Buchaillat. Il avait écrit une lettre pour demander la libération de Messieurs You Zhung CHEN et Ming Fu YANG arrêtés à St Etienne dans leur restaurant...

Sur le site de RESF, on peut ces jours-ci signer deux pétitions pour les familles STOLLA (Régularisation pour la famille STOLLA)
Et BAHOLLI (soutien à la famille BAHOLLI)

Pour contacter RESF :
resf42@yahoo.fr
04.77.41.33.21 - 06.16.36.73.41
Adresse postale RESF 42 Bourse du Travail 4 crs V.Hugo 42000 SAINT-ETIENNE
http://www.educationsansfrontieres.org
Permanences pour accueillir les Familles tous les vendredis de 18 à 19 heures à la Bourse du Travail (salle 66 - 1er étage côté droit de la Bourse)

bilan-hortefeux_resf63


affiche éditée par RESF Val de Marne

POUR LA SEMAINE D’INITIATIVES DU 20 AU 28 MARS, DES FILMS DISPONIBLES...

Pour organiser des initiatives autour des questions de l’immigration, de l’émigration, des sans papiers, des films sont disponibles
Tout un catalogue de films est en ligne sur le site de RESF :
http://www.educationsansfrontieres.org/cde_DVD

Il s’agit de films qui peuvent être commandés auprès de RESF.

Dans ce catalogue, figurent un DVD contenant deux films de Camille de Vitry :

- "Parti les mains vides", 1998 et passage Brunoy (Paris 12°)
1h02 - voir : http://resf.info/article14179.html
Une réflexion sur l’immigration malienne en France, ou la survie dans le chaos du Sahel ; sur la solidarité, la dignité et autres valeurs... Et un souvenir de l’occupation de l’église St Bernard.

"Parti les mains vides" (1h), qui “a été tourné entre 1996 et 1998 (après l’évacuation fracassante de l’église St Bernard, dans le grand silence médiatique retombé lourdement), retrace l’itinéraire de Séma Camara - l’un des 10 grévistes de la faim - et de nombreux autres migrés du fin fond du Sahel. En particulier Adama, un père de famille arrêté à la sortie de l’école où il allait chercher ses enfants...”
Ce film a été nominé au Festival International des Films de Femmes 2003.
Les collectif RESF et collectifs de soutien aux sans-papiers qui souhaitent se procurer le DVD pour des projections/débats peuvent le commander (10€) par un simple email à filmseducationsansfrontieres.org


Plusieurs autres films de Camille de Vitry, des courts et moyens métrages, sont disponibles pour des initiatives.

“Depuis 1996 et l’occupation de l’église St Bernard, je harcèle cette question : pourquoi ces hommes se laissaient-ils mourir de faim pour un bout de papier ?
pourquoi l’immigration ?
pourquoi l’émigration ?
d’où, pourquoi viennent-ils ?..."

On peut s’adresser à elle en écrivant à : Kamille@free.fr

- "Adama sauvé par les femmes"
“Depuis "parti les mains vides", j’ai isolé et complété le cas d’Adama. Vous pouvez voir ce film (de 5mn) sur 
http://www.youtube.com/watch?v=OvYnDFs4-wQ

- "la Marseillaise", interprétée en version sénégalaise ; sans visa (3 mn - prix Très d’esprit au Festival International des Très Courts 2003)
http://www.youtube.com/watch?v=aQFpY7B-cMM

- "Action" un jour, au Louvre... (3 mn - “présenté / nominé nulle part, mais je l’aime beaucoup”

http://www.youtube.com/watch?v=Zz48keFqGKk

- "Bar"(3mn)
“croisés au hasard un jour dans un bar 2 Noirs au coin du comptoir sirotent leur petit noir. L’émigration expliquée en qques mn, de l’intérieur, en profondeur.”

http://www.youtube.com/watch?v=Vv3CRMNx2Qs

- “Rue Outel Bono”- Le re-baptême de la rue de la Roquette par l’association Survie. La rue de la Roquette à Paris devient l’éphémère rue Outel Bono - du nom de l’opposant tchadien assassiné en ce lieu...

http://www.youtube.com/watch?v=7eQH_Tqt5cI

- Total - une petite représentation de l’association Survie devant la tour Total à la Défense.

http://www.youtube.com/watch?v=hcv0Y_iLx1s

- Voir aussi un recueil de courts métrages en cours de construction sur youtube -
voir http://www.youtube.com/user/kamilledv