Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Ville de Saint-Etienne > Mais que devient le Grand Projet de Ville ?
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
LE COLLECTIF "VIVRE AU CRÊT DE ROCH" S’ADRESSE AU MAIRE DE ST-ETIENNE :
Mais que devient le Grand Projet de Ville ?
lundi 16 février 2004, par Raymond Vasselon


Le Collectif "Vivre au Crêt de Roch", collectif citoyen créé ces dernières années, qui travaille et fait des propositions pour l’avenir du quartier et de la ville, vient d’interpeller Michel Thiollière, Sénateur-Maire de St-Etienne, à propos du Grand Projet de Ville.

"Lorsqu’en 2000 les habitants du Crêt de Roch ont appris que leur quartier allait bénéficier de la procédure de GPV, ils ont repris confiance.

Dans ce quartier en déclin, où l’habitat s’est considérablement dégradé et dévalorisé, où services et commerces de proximité ont quasiment disparu, une forte action des pouvoirs publics était ressentie comme très positive.

Les élus, les responsables administratifs ont présenté des possibilités, des moyens financiers et d’actions importants.
En 2002, Monsieur Borloo, ministre de la ville, avait confirmé sur place, l’engagement de l’Etat.
Les diverses commissions et instances de représentation sont apparues comme autant de moyens permettant aux habitants de faire connaître leur point de vue, de participer à la définition des projets, d’intervenir dans les choix de la gestion publique.

De nombreux habitants se sont alors investis, ont fait des propositions, ont travaillé.

Quelques actions ont abouti, comme :
-  Le mini foot (demandé depuis 8 ans) sur l’esplanade,
-  La place Jules Guesde,
-  Le maintien de l’école des Chappe en attente de réhabilitation,

Mais, aujourd’hui, nous avons le sentiment que les choses marquent le pas, que le projet n’avance pas.
Nous avons aussi le sentiment que les actions ne sont pas inscrites dans une vision d’ensemble, de longue haleine.
Les échéanciers glissent systématiquement, les projets sont flous.

Qu’en est -il par exemple :
-  du projet prévu sur le site de la Nativité et de la rue Roger Salengro ?
-  Du projet de la place Painlevé ?
-  De la rue Neyron ?

C’est pourquoi nous pensons qu’il serait bienvenu et important que les responsables politiques du projet avec les techniciens concernés, organisent une réunion d’information générale sur l’état d’avancement du projet, des actions prévues, de leur échéancier, des problèmes de leur financement.

Une telle réunion nous paraît nécessaire pour que le travail de redressement social et urbanistique du quartier, auquel les habitants sont très attachés, se poursuive".

Monsieur le Maire, nous comptons (...)"

Copie de cette lettre a été envoyée au Préfet de la Loire - à Gilles Artigues, Député de la Loire - à M. Borloo, Ministre de la ville - à Mme Custodio, Elue référente du quartier




Dans la même rubrique :
Conseil citoyen du budget participatif : un peu d’air frais sous le ciel stéphanois
Quels choix pour les cantines scolaires de Saint-Etienne ?
Voici le programme des opérations 2005-2008...
Les habitants-citoyens veulent être partie prenante.
Une marche silencieuse et c’est tout un quartier qui s’exprime.
Saint-Etienne...
Marche pour Aziz et sa famille, contre la violence, pour le respect de la vie, la justice et la fraternité
Punir les pauvres, enrichir et couvrir les plus riches
Saint-Etienne : un budget participatif va être mis en place dans les conseils de quartiers.
Maison Peurière : de l’embarras, mais pas plus de regrets que ça...




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil