Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Réseau salariat > Soirée “Réseau salariat”, autour du film de Gilles Perret : “De mémoires d’ouvriers”
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
JEUDI 27 SEPTEMBRE À 20H AU CINÉMA LE FRANCE
Soirée “Réseau salariat”, autour du film de Gilles Perret : “De mémoires d’ouvriers”
mardi 4 septembre 2012


La projection du film “De mémoires d’ouvriers” sera suivie d’un débat avec son réalisateur Gilles Perret, et de la présentation du “réseau salariat” - l’association d’éducation populaire initiée en 2012 par Bernard Friot, dans la foulée des rencontres sur “L’enjeu des retraites” et “L’enjeu du salaire” -, et de sa proposition de “statut politique du producteur”.

Au cinéma Le France, 8 rue de la Valse à St-Etienne.
Entrée pour la soirée : 5 euros.

Les ouvriers sont devenus quasiment invisibles dans les médias, alors qu’ils représentent près d’un quart des actifs ! “De mémoires d’ouvriers” revient sur plus d’un siècle d’histoire ouvrière. Il montre comment la finalité du travail, l’utilité sociale des valeurs d’usage produites, a compté dans la fierté et la dignité ouvrières. Et comment à l’époque du néolibéralisme, du règne de la finance, c’est le sens même du travail qui est détruit. Il repose la question de la propriété lucrative des moyens de production...

Le site du film “De mémoires d’ouvriers” : http://www.dememoiresdouvriers.com/lefilm.html


De mémoires d’ouvriers Bande-annonce par toutlecine

 Synopsis  - De l’évocation de la fusillade de Cluses (1904) où les patrons tirèrent sur les ouvriers grévistes au témoignage d’un ouvrier d’aujourd’hui à l’usine de La Bâthie, le film de Gilles Perret, utilisant les images d’archives de la Cinémathèque des Pays de Savoie et de l’Ain, construit la mémoire des ouvriers des montagnes de Savoie.
Il fait vivre ses interlocuteurs d’aujourd’hui (ouvriers de la métallurgie, ouvriers-paysans en retraite, prêtre-ouvrier, ouvriers du bâtiment, syndicalistes, cadres d’entreprise, historiens) par la saveur, l’émotion, le naturel de leur parole qu’il intègre à l’espace et aux gestes de leur vie.
Il confronte avec sympathie leurs souvenirs avec des images d’archives qui restituent la vie ordinaire des ouvriers d’autrefois, à l’usine, au chantier, à la campagne, une vie qui n’est pas dite par des mots.
En passant de l’activité industrielle suivie par les grands travaux des Alpes, puis par la construction des stations de ski qui voit l’économie de service supplanter l’économie de production, c’est aussi l’histoire économique du dernier siècle qui est racontée. Sur fond de rapports sociaux plus ou moins favorables à la classe ouvrière, ce sont des hommes droits et lucides qui expriment leurs souvenirs.
Au-delà du seul territoire savoyard, le film atteste sans nostalgie de la mutation d’un monde ouvrier qu’on ne voit plus, menacé de disparition par la logique économique de la mondialisation. Il interroge une histoire en train de se faire, celle des oubliés de l’histoire, rendant dignité à des visages anonymes, à des gestes perdus, à des convictions incarnées. C’est si vrai, la puissance d’illusion du cinéma est si forte que l’émotion est au cœur du film.

Une présentation de l’association d’éducation populaire "Réseau Salariat”

Lancé en 2012 par le sociologue et économiste Bernard Friot dans la suite des conférences-débats tenues en 2010 et 2011 sur l’enjeu des retraites - dont celle tenue à st-étienne en octobre 2010 ; voir Bernard Friot annonce la création d’un Réseau Salariat - Réseau salariat est une association d’éducation populaire qui propose une lecture revivifiante du mode de production et de consommation capitaliste, aidant à ne plus penser avec les concepts fournis par le système pour assurer sa domination.
Cet effort est indispensable si nous voulons sortir de notre passivité souvent, ou de notre agitation parfois, mais de notre impuissance presque toujours...
Réseau salariat explore des voies pour sortir du capitalisme. Avec une conviction qui est aussi une stratégie : “Faire la révolution c’est pousser plus loin un subversif déjà là”
Par exemple : “La cotisation sociale finance des pensions et des soins de santé libérés de la propriété lucrative et montre qu’il n’y a nul besoin d’accumulation financière pour financer l’investissement. Le salaire à la qualification du secteur privé, le grade de la fonction publique, le salaire à vie des retraités montrent que l’on travaille mieux, et pour faire des choses plus utiles, quand on est libéré du marché du travail. Nous pouvons nous appuyer sur ces anticipations pour poser au cœur des droits politiques notre capacité, individuelle et collective, de créer la valeur économique sans employeurs ni prêteurs.” (Voir)

Cette façon de voir et ces propositions sont présentées dans le texte manifeste “Pour un statut politique du producteur” mis en ligne sur le site de l’association.

C’est aussi de cette lecture du réel et de cette démarche pour le transformer que l’on pourra discuter jeudi 27 septembre après le film de Gilles Perret.

D’autres prochains rendez-vous avec Réseau salariat :
-  samedi 20 octobre, AG de l’association à Paris
-  jeudi 15 novembre : conférence-débat avec Bernard Friot à Lyon
-  samedi 15 décembre : journée de formation, à Lyon
(Voir dans l’agenda).



 2 extraits de "de mémoires d’ouvriers...  


"De mémoires d’ouvriers", de Gilles Perret... par telerama


"De mémoires d’ouvriers", de Gilles Perret... par telerama




Dans la même rubrique :
La "loi travail" ne passera pas.
Une interview de Bernard Friot dans Basta
Retrait de la "loi travail" : nouvelles manifestations dans tout le pays les 23 juin et 28 juin...
Etendre la cotisation sociale, et dans le domaine de la fiscalité, se battre contre la CSG...
Retrait de la loi El Khomri-Hollande !
La fiscalité est-elle le bon chemin vers plus de justice ? Et si on étendait la cotisation sociale au lieu de la remplacer par une TVA sociale ou par l’augmentation de la CSG ?
Forte manifestation à St-Etienne ce 15 septembre pour l’abrogation de la Loi Travail
Coup de force contre le travail
Pour le retrait du "projet de loi travail" et de nouvelles garanties et protections collectives.
L’enjeu : un code du travail et la loi égale pour tous, ou bien une spirale de dumping social dans les entreprises...




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil