Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Justice sociale / Droits sociaux > Forum des droits sociaux > Le "recalcul", ce n’est pas qu’un coup au portefeuille, c’est aussi un coup au moral.
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
Le "recalcul", ce n’est pas qu’un coup au portefeuille, c’est aussi un coup au moral.
Le témoignage de Carole, "recalculée" Assedic.
jeudi 22 avril 2004


Je m’appelle Carole. J’ai 24 ans. Je fais partie de ces gens qu’on appelle aujourd’hui les "recalculés".

Pour moi, tout a commencé en décembre 2001 quand j’ai été licenciée suite à un plan social dans l’entreprise dans laquelle je travaillais depuis deux ans.
Ayant vécu cette sortie du monde du travail comme un échec, je me suis promis de ne plus jamais travailler en entreprise. En janvier 2002, je deviens donc une chômeuse comme beaucoup d’autres et je suis admise par l’ASSEDIC pour bénéficier de l’allocation d’aide au retour à l’emploi (PARE). Je décide de me réorienter puisqu’on me propose cette aide, et en septembre 2002 je reprends mes études pour avoir le niveau obligatoire pour accéder au concours CRPE (Concours de Recrutement des Professeurs des Ecoles). Je choisis de faire une licence en sciences de l’éducation en cours du soir, prête à travailler la journée si l’on me propose un emploi. En juin 2003, j’obtiens ma licence mais ne peut passer le concours qui était au mois de mai ( la licence doit être validée avant présentation au concours). Je dois donc attendre mai 2004 pour le passer. Tout en préparant le concours, je décide de poursuivre mes études et je m’engage en septembre 2003 dans une maîtrise toujours en sciences de l’éducation et toujours en cours du soir.

Le problème se pose ici. En janvier 2001, l’ASSEDIC me garantissait une durée maximale de mes indemnités de 912 jours (c’est-à-dire jusqu’à fin juillet 2004). Ayant été en congé maternité de novembre 2002 à février 2003, l’échéance de mes indemnités étaient logiquement repoussée à mi-novembre 2004. Or, un jour de novembre 2003 je reçois une lettre de l’ASSEDIC m’informant simplement que si je ne trouvais pas de travail d’ici le 9 avril 2004, mes indemnités prendraient fin à cette date. Surprise de ce courrier, je m’empresse d’appeler l’ASSEDIC pour prendre rendez-vous avec un conseiller pour avoir des informations sur cette date butoir. Comment en sont-ils arrivés à ce 9 avril ? On me répondra gentiment que je suis comme tous les autres : "avec la nouvelle loi, on vous a enlevé 7 mois, comme tout le monde !" Comment peut-on se rétracter sur un engagement qui permet à quelqu’un d’entreprendre des projets pour un avenir professionnel meilleur afin de se réinsérer dans la vie active ?

Si je me suis engagée dans ce projet de nouvelle carrière professionnelle, c’est avant tout parce que je suis convaincue d’être faite pour ce métier, mais c’est aussi parce que l’ASSEDIC, par son engagement, me permettait de mener mon projet à terme en me versant les indemnités auxquelles j’avais droit. Aujourd’hui, je n’ai plus de revenus, je n’ai droit ni à l’ASS (n’ayant que deux années travaillées), ni au RMI (je n’ai pas 25 ans et mon enfant est déclaré à la charge de son père au niveau des impôts). Nous vivons donc avec un salaire modeste pour trois. Je sais que je ne suis pas la seule dans cette situation, et je ne trouve pas ça juste. L’ASSEDIC a rompu un contrat engagé avec moi. Pour ma part, je vais mener mon projet à terme mais je pense à tous ces gens qui ont entrepris des formations payantes pour se réinsérer et qui aujourd’hui se voient obligés de les stopper faute de pouvoir les financer. Le "recalcul", ce n’est pas qu’un coup au portefeuille, c’est aussi un coup au moral. J’espère que les "recalculés" ne se laisseront pas abattre, et qu’ils ne se laisseront pas faire. En ce qui me concerne, j’ai porté plainte contre l’ASSEDIC et j’encourage tous les "recalculés" à faire de même.

Carole.




> Le "recalcul", ce n’est pas qu’un coup au portefeuille, c’est aussi un coup au moral.
7 février 2008, par audrey
Merci le recalcul

bonjour, j’ai lu attentivement votre explication et j’ai froid dans le dos. Nous sommes en février 2008 et me suis réinscrite aux assedic depuis le 20 janvier dernier. J’ai repris ma recherche d’emploi activement "malgré" mes 422 jours de droit. Je postule pour des heures de ménage, à temps partiel, en attendant que ma fille de 2 ans rentre à l’école et que je trouve une place en crèche d’entreprise pour mon second bout-de-chou de 3 mois. Ma soeur vient me voir hier et me dit que je serais compléter par les assedic si je ne dépasse pas 110heures travaillées dans le mois mais oh ! surprise que pendant un laps de temps de 2 ou 3 mois ! ! ! Si je veux retravailler et gagner une somme décente pour vivre, il faut que je trouve un temps complet(chose impossible actuellment contenu de ma situation) et au moins sur 12 voire 18 mois (équivalence du reste de mes droits) pour m’assurer une sécurité financière ! ! Après on s’étonne que les gens ne puissent ni ne veulent retrouver une activité et "profiter" de la durée de chomage qu’il leur reste. Savez vous si c’est vrai cette nouvelle loi du travail où je n’aurai plus de complément de salaire au bout de quelques mois ? En attendant peut etre une réponse de votre part, vous souhaite bon courage et félicitations pour votre parcours. Audrey

Répondre à ce message

> Le "recalcul", ce n’est pas qu’un coup au portefeuille, c’est aussi un coup au moral.
28 janvier 2008, par imen
assedic : des voleurs ! ! !

Salut Carole, mon mari est dans une situation délicate également, il a perçu un complément assedic pendant un an, car il ne travaillait pas à temps plein, et auj’hui, on lui demande de rembourser 2600€ en lui disant que pendant un an il a trop perçu. Je trouve ça inadmissible, car il est toujours resté honnête, fournissait ses fiches de paye en temps et en heure, il croyait percevoir un complément parce qu’il ne gagnait pas assez, et maintenant, on lui demande de tout rembourser. Comment ont-ils pu laisser la situation perdurer pendant un an, et comment peuvent ils sans même s’excuser puisque c’est eux qui ont fait la faute demander un remboursement sous peine de je ne sais quoi ? Bref, je voulais savoir si maintenant tu savais ou porter plainte, car je refuse de me soumettre à un raisonnement aussi illogique. Je te laisse mon e-mail si jamais tu sais quelque chose. : debopulo@yaoo.fr

Répondre à ce message

> Le "recalcul", ce n’est pas qu’un coup au portefeuille, c’est aussi un coup au moral.
12 décembre 2007, par Fabienne
> Le "recalcul", ce n’est pas qu’un coup au portefeuille, c’est aussi un coup au moral.

Bonjour,

Je viens d’apprendre que mon allocation ASSEDIC est suprimée (1000 € par mois) à compter d’octobre alors que mon indemnisation était prévu jusqu’en juin 2008. Je me suis engagée dans une formation qui se termine en mars et ne peux donc avant cette date, retrouver un emploi. Auprès de qui avez-vous porté plainte ? Merci de votre réponse.

Fabienne

Répondre à ce message

> Le "recalcul", ce n’est pas qu’un coup au portefeuille, c’est aussi un coup au moral.
28 janvier 2007, par soso

Bonjour Carole je suis dans le même cas que toi, les assedics m’ont dit au mois de décembre 06 qu’il ne me restait plus que 55 jours et une dette de 365 euros, ils m’ont fait sauter 7 mois d’indemnités journalières sous pretexte qu’il y a une lois qui dit qu’il recalculer à partir d’un nouveau contrat de 910heures cela fait plusieurs fois qu’ils me suppriment des periodes de 7 voir 8 mois. Et je ne vois nulle part cette lois comme quoi il faut supprimer une période ? je me demande s’il ne jouent pas des textes ? ? je ne sais pas ou porter plainte ? ? merci de me dire

bon courage et merci de ton texte et

Répondre à ce message

> Le "recalcul", ce n’est pas qu’un coup au portefeuille, c’est aussi un coup au moral.
29 janvier 2007, par soso

Pour être plus précise : Je suis interimaire ou en CDD. Je fais une mission de plus de 910h qui m’ouvre des droits de sept mois . Je reprends une mission de plus de 910h (entre temps j’ai eut un mois et demi de chomage). Mon dossier assedic ET leur décision A ce jour : Dossier ASS car ma mission s’est terminée en juin 06 nous sommes le 29 janvier 07 ma première mission ne compte plus car il recalcul toujours sur les nouveaux droits. JE ne peux être plus précise car à ce jour je n’ai pas eut de réponse pour plus d’explication ni pas mon antenne assedic ni par la direction genérale assedic. Pour l’instant je suis en ASS et si j’ai du renouveau je ne manquerais pas de vous tenir au courant.

Soso ps : je m’aperçois qu’il y a beaucoups de site concernant ce sujet je suis découragée.

Répondre à ce message

Dans la même rubrique :
Un "Forum des droits sociaux" se met en place
Les Chômeurs "recalculés" demandent justice et une autre gestion de l’assurance chômage.
"Les contrats de travail : CDI, CDD, contrats temporaires, intérim, contrats spéciaux... "
Le forum des droits sociaux du 21 février se prépare...
Le forum des droits sociaux s’est donné un programme de travail
Cours gratuits de droit du travail
Savoir lire et comprendre sa fiche de paie.
6 décembre : 1er Forum des droits sociaux
Des cours gratuits sur le droit du travail et sur les droits sociaux.
Journée de travail du forum des droits sociaux de Saint-Étienne Métropole




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil