Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Quelle connerie la guerre ! > Pour comprendre l’Irak et le chaos du monde...
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
ALLEZ VOIR LE FILM "HOMELAND : IRAK ANNÉE ZÉRO" AU MÉLIÈS EN CE MOMENT !
Pour comprendre l’Irak et le chaos du monde...
Le Méliès et les Réseaux citoyens invitent à une soirée exceptionnelle avec Abbas Fahdel mardi 23 février à St-Etienne
mardi 23 février 2016, par Roger Dubien, Monira Mouhoun


 Dernière minute - Plus de 200 personnes ont participé à la soirée du 23 février au Méliès St-François. Abbas Fahdel, appelé à venir présenter son film au Mexique et aux USA, n’a pu être présent, et c’est l’acteur et metteur en scène pour le théâtre Muhaned Alhdi, irakien qui a vécu la guerre de 2003 à Bagdad, qui est venu parler avec les participants...
Il est encore possible de voire Homeland pendant quelques jours (des séances ont été rajoutées - voir sur le site du Méliès...) :
-  Pour la partie 1 : mercredi 24 février à 11h et vendredi 26 février à 11h au Méliès Jaurès. Puis jeudi 3 mars à 13h30.
-  Pour la partie 2 : jeudi 25 février à 11h et samedi 27 à 11h au Méliès Jaurès. Puis samedi 5 mars à 13h30 et lundi 7 mars à 13h30.
 

Avec "Homeland : Irak année zéro", film documentaire en deux parties, le cinéaste franco-irakien Abbas Fahdel nous donne une chronique de la vie quotidienne d’une famille de classe moyenne en Irak, pendant un an et demi, avant et après l’invasion US de 2003
Le film est en ce moment sur les écrans du Méliès. Et mardi 23 février, le Méliès et les Réseaux citoyens invitent à une soirée exceptionnelle avec Abbas Fahdel, de 16h30 à 24h.

bande annonce version courte

bande annonce version plus longue

La soirée exceptionnelle du 23 février avec Abbas Fahdel (au Méliès St-François) :

Voir http://www.lemelies.com

-  A 16h30 : Homeland : IRAK année zéro - Partie 1 : Avant la chute.
-  Dès 17h : échange avec Abbas Fahdel pour ceux qui auront vu la partie 1 les jours précédents.
-  A 19h : Rencontre-débat avec Abbas Fahdel + buffet dinatoire oriental.
-  A 20h45 : Homeland : IRAK année zéro - Partie 2 : Après la bataille

Un "Pass" à 12 euros permet de voir les 2 parties du film et de participer au buffet dinatoire oriental à 19h lors de la rencontre avec Abbas Fahdel.
Attention : ce pass permet de voir la partie 1 ou la partie 2 avant ou après cette soirée du 23 février (c’est d’autant plus utile que chacune des 2 parties dure 3 heures... Ce pass est en vente dès maintenant aux deux caisses du Méliès.
Les personnes qui souhaitent voir l’une ou l’autre de ces deux parties sans participer au buffet du 23 février peuvent bien entendu le faire aux tarifs habituels du Méliès.

Un film nécessaire, un document pour l’humanité

Il est vrai qu’on a besoin de voir des choses un peu plus joyeuses que celles qui nous tombent dessus ou qui nous menacent aujourd’hui. Mais la fraternité humaine est ce qui est le plus précieux. Et ce film, une immersion dans la vie de la famille d’Abbas Fahdel juste avant et juste après la guerre de 2003, déborde d’humanité.
Et puis pour faire face, on a besoin de comprendre. Et de mettre des mots sur ce qui se passe.
Et les horreurs qui nous arrivent sur les écrans de télévision ou pour certains directement dans nos vies, ont leurs sources là. Daech est l’enfant monstrueux du chaos, Daech est l’enfant monstrueux des interventions occidentales qui ont transformé le Moyen-Orient, et notamment l’Irak, la Libye, la Syrie... en champs de ruines. La plupart d’entre nous n’en sont pas coupables. D’ailleurs des dizaines de milliers de personnes ont manifesté ici à St-Etienne et dans la Loire pour essayer d’empêcher les 2 "guerres du golfe" de 1991 et de 2003, et ceux qui l’ont fait avaient bien raison ! Mais même si nous ne sommes pas coupables, nous sommes tous responsables du monde dans lequel nous vivons, il nous faut donc regarder les choses en face ; et nous engager aux côtés de ceux qui souffrent, pour que l’Humanité puisse continuer.




La démocratie par les bombes ? Non, la mort et le chaos partout !

C’est pour leur apporter la démocratie que des millions d’irakiens ont été massacrés ou anéantis.
Dictateur, Saddam Hussein ? Oui, et de la pire espèce. Il fait partie de ces dirigeants de pays du Tiers monde que l’Occident, c’est-à-dire d’abord les USA, et les pays de l’OTAN - dont la France - ont ramené à eux quand ils ne les ont pas directement mis sur orbite, pour que ces pays dits du "Tiers monde" qui s’étaient engagés dans des politiques de réappropriation de leurs richesses et de développement national changent de route. Saddam Hussein a beaucoup tué, et il a d’abord surtout tué les démocrates irakiens.
Et puis en 1980, il a été encouragé à déclencher une guerre contre l’Iran en révolution après le renversement du chah. Un bilan macabre de 1 million de morts, surtout iraniens, pour prendre quelques territoires, et pour affaiblir l’Iran chiite, à la demande de l’Arabie Saoudite, du Koweit, et des USA évidemment. Il y a donc eu 8 ans de guerre, avec utilisation d’armes chimiques par Saddam Hussein, sans que l’occident ne s’oppose à cela. Voir : http://www.reseauxcitoyens-st-etienne.org/article.php3 ?id_article=3233
Au final, S. Hussein n’y a rien gagné, et le coût financier fut énorme : l’Occident lui a vendu beaucoup d’armes et les a fait payer... Alors, en 1990, Saddam Hussein s’est tourné vers l’Arabie Saoudite et le Koweit, qui baignent dans le pétrole, pour leur demander de payer leur part de cette guerre. Zéro. Sadam a alors décidé de se servir lui même en attaquant le Koweit avec l’aval des USA, qui lui ont fait savoir qu’ils ne s’en formaliseraient pas, que c’était au fond presque une affaire intérieure. Il faut savoir que le Koweit avait été créé par découpage de l’Irak par les anciens colonisateurs britanniques, spécialistes pour laisser des bombes à retardement, comme en Inde/Pakistan. Et à partir de ce moment, tout a été fait pour que la seule issue ne puisse être que la guerre et l’écrasement de l’Irak. Piégé...

Les USA ont formé une coalition de 34 pays, avec l’accord du Conseil de sécurité de l’ONU. L’URSS vivait ses derniers moments et ses dirigeants n’y ont vu que du feu. A Washington, l’objectif était de montrer à la face du monde qui était le chef maintenant, pour la nouvelle période de l’histoire. La France de Mitterand-Rocard a participé à cette saloperie et à ses suites.
Du 17 janvier au 28 février 1991, l’Irak a subi un déluge de feu. Des centaines de milliers de morts, militaires et civils, la destruction d’une partie importante des infrastructures du pays, le massacre des militaires qui quittaient le Koweit sur "l’autoroute de la mort" (une guerre en vrai, ça permet de tester de nouvelles armes - par exemple les munitions à l’uranium appauvri...). Tout de suite après, les kurdes et les chiites de plusieurs villes et régions d’Irak se sont soulevés contre Saddam Hussein, encouragés par "la coalition". Qui n’a pas bougé quand S. Hussein les a écrasés. C’est qu’un Saddam Hussein, ça peut encore servir pour garder un pays - à l’époque puissant - à genoux, et légitimer le contrôle de toute une région.
C’est par stratégie que Saddam Hussein a été maintenu mais le peuple irakien a dû subi un embargo cruel. Au moins 500 000 enfants d’Irak sont morts de maladies faciles à soigner, entre 1990 et 2003... Cet embargo a été un moyen de détruire l’Irak, et de le ramener 50 ans en arrière.

En 1991, c’était Bush père, et en 2003, ce fut Bush fils. Ben Laden et le 11 septembre ont été le prétexte pour attaquer l’Irak. Au motif d’armes de destruction massive qui n’existaient pas. La France a cette fois refusé d’en être - on se souvient du magnifique discours de De Villepin à l’ONU (malheureusement, quelques mois après, elle fera le nécessaire pour rentrer dans le rang) - et les USA et Blair ont dû y aller sans l’ONU, avec quelques uns de leurs satellites.
L’attaque a commencé le 20 mars 2003, et s’est officiellement terminée le 1er mai. A nouveau des centaines de milliers de morts. Et depuis, c’est l’occupation, le pillage, et la guerre civile.

Tout ça a été fait contre un pays et un peuple dont les ancêtres ont inventé il y a 4 000 ans, entre le Tigre et l’Euphrate, la grande civilisation humaine, quand ceux de Bush et de Blair construisaient encore des cabanes. C’est dans cette région qu’ont été inventées l’agriculture et les villes. Vers Babylone (qui était à 100 kilomètres de l’actuelle Bagdad, et que l’on voit dans le film d’Abbas Fahdel.).
Ce patrimoine, cette histoire, ce peuple magnifique, ont été bombardés, brûlés, détruits, livrés au pillage.

Abbas Fahdel montre tout cela à travers la vie d’une famille qui se prépare à subir la guerre, et en Irak, on sait pourquoi il faut la craindre. Mais certains pouvaient naïvement penser qu’au moins elle les débarrasserait de Saddam Hussein et qu’après la vie recommencerait.
Mais depuis 2003, le chaos et la barbarie règnent en Irak. La guerre civile, conséquence de ce chaos, est idéale pour garder l’Irak à genoux. Et puis voilà qu’en 2014-2015 en sort Daech. Armé idéologiquement et financièrement par les féodaux du golfe, avec la complicité de la Turquie et avant tout des pouvoirs occidentaux. Daech, qui s’est étendu en Syrie et essaie de le faire dans tout le moyen-orient, en Egypte, en Palestine, au Liban... Et qui a fini par frapper nos concitoyens en France, et dans le monde entier.

L’irak est un symbole des guerres occidentales pour des intérêts géostratégiques, elles ont aussi détruit la Libye, l’Afghanistan, la Syrie...
Et dans ce chaos, les peuples arabes oublient la Palestine, ce qui ne déplaît pas à Israël qui peut continuer à coloniser et à opprimer les Palestiniens au mépris du droit international.

En 1990-1991 et en 2002-2003, de grandes manifestations populaires - des dizaines de millions de personnes - ont eu lieu dans le monde pour s’opposer à ces guerres. Des dizaines de milliers ont manifesté à St-Etienne et dans la Loire. Vous, peut-être, ou bien vos parents. En allant voir le film d’Abbas Fahdel et en venant le rencontrer, allons vérifier aussi combien nous avions raison, combien ils avaient raison. Et chercher des connaissances et de l’énergie pour continuer ce combat ! Et se mobiliser de nouveau pour s’opposer aux guerres !

Monira Mouhoun
Roger Dubien


Pour continuer :

Le site d’Abbas Fahdel :
http://abbasfahdel.com/2015/02/12/homeland-iraq-year-zero/

La page Wikipedia sur le film
https://fr.wikipedia.org/wiki/Homeland_ :_Irak_année_zéro

La page Wikipedia sur Abbas Fahdel
https://fr.wikipedia.org/wiki/Abbas_Fahdel


Des extraits du film - évidemment le film projeté est sous-titré en français...




Dans la même rubrique :
Thomas Coutrot : "Les élites politiques ne cherchent plus à susciter l’espoir mais à jouer sur la peur" - Appel collectif : "A qui sert leur guerre ?"
Samedi 23 septembre, 5 manifestations antiguerre en Rhône-Alpes
Alain Gresh à St-Etienne : les problèmes de nos sociétés sont d’abord des problèmes sociaux...
Exiger l’application et le respect du Droit pour le peuple palestinien.
Liban : "une bataille qui ne fait que commencer”
Liban et Palestine : Résistance !
"Des Juifs contre l’offensive meurtrière d’Israël"
Les néo-barbares
Liban : la guerre des 33 jours et la résolution 1701 du Conseil de Sécurité
La société en lutte contre les promoteurs de la guerre des civilisations




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil